Menu



Société

Manipulation honteuse de l'ICTA : voici la réponse complète de Facebook


Rédigé par E. Moris le Mardi 25 Mai 2021



Ce mardi 25 mai, s'est joué à l'assemblée nationale un exercice de « pas moi sa li sa » du Premier ministre lors de la Private Notice Question, concernant l'exercice de consultation publique 
de l’Information and Communication Technologies Authority.

L'organisme aurait reçu le feu vert du gouvernement mauricien d’engager un exercice public de consultation sur une proposition de loi permettant à l'organisme de restreindre la liberté d'expression des internautes. Un document pointé du doigt par des institutions internationales qui a mis à mal la réputation et l'image du pays.

Du côté de l'ICTA, face à la polémique, l’organisme avait tenté de trouver l’échappatoire idéale, pour se sortir de l’exercice désastreux de consultation qu’elle a engagé. À peine le délai pour réagir expiré, l’organisme avait émis un communiqué pour indiquer qu’il est prêt à abandonner son désir de réguler le trafic sur les réseaux sociaux en cas d’accord avec Facebook. Et, dans le communiqué, l’ICTA publie une partie, du préambule, pour montrer que Facebook souhaite négocier.

« Le régulateur est d’avis que si les deux parties parviennent à un accord, la proposition de l’Icta d’utiliser un outil technologique visant à décrypter le trafic de Facebook en cas de plainte n’aurait pas lieu d’être », peut-on lire dans son communiqué.

Sauf que le Part Time président de cet organisme, Dick Ng Sui Wa aurait délibérément omis de publier l'intégralité du document de Facebook, dont voici un extrait : " If designed well, new regulations and frameworks can contribute to the internet’s continued success, including its openness and decentralised structure, by articulating clear ways for government, companies, and civil society to share responsibilities and work together. Designed poorly, these efforts risk unintended consequences that might make people less safe online, stifle expression, and slow innovation. It is also important to appreciate the context of the Mauritian’s digital life as it stands today and its future potential."

Censure des réseaux sociaux par l'ICTA : 50 organisations internationales s'inquiètent des propositions du «consultation paper»

L'interventionnisme politique de l'ICTA de censurer les réseaux sociaux, un fait sans précédent à l'île Maurice
 

Mardi 25 Mai 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 26/05/2021 15:36
notons que SI moderateur controlant le kreol moricien
on pourra ecrire en Kreol Rodriguais ou Renyonnais ..
ou en Breton !!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.