Menu



Politique

Le ministre Avinash Teeluck en mode « sommeil cassé »


Rédigé par E. Moris le Mercredi 25 Août 2021



Le ministre Avinash Teeluck en mode « sommeil cassé »
Samedi dernier, les dirigeants de l'Espoir était face à la presse, l'occasion pour Roshi Bhadain, le leader du Reform Party de rendre hommage à un film réalisé par des mauriciens Sada Rajiah et Désiré Prévost, des jeunes de Albion.

Le film « Three wise men – Parallel lives » a été nominé au Festival de Cannes avec un budget de Rs 500 000 rappelle Roshi Badhain, et primé aussi aux Etats-Unis et en Inde. L'occasion pour lui de mettre en parallèle l'aide financière de Rs 90 millions dont a bénéficié Loganaden Goviden pour son film «Prisoners of Paradise». Ce dernier est impliqué dans l'affaire Angus Road, un scandale politco-judiciaire avec une enquête de l’ICAC aux côtés de Pravind Kumar Jugnauth.

Miselaine Duval annonce l'arrêt du Komiko Art Club

Cette semaine, c'est le ministre des Arts et du Patrimoine culturel, toujours prompt à surfer sur la vague du populisme qui a reçu dans les bureaux de son ministère, les cinéastes du film, en déclarant à qui veut l'entendre que les " cinéastes locaux font la fierté de Maurice, de l’industrie cinématographique locale et du secteur artistique. Cette récompense est la preuve que le pays a beaucoup de talent."

Suite à la rencontre qu’il a eu avec les directeurs du film Three Wise Men, MM. Sada Rajiah et Desire Prevost, Teeluck a fait ressortir que les artistes locaux ont beaucoup de potentiel, qui est aujourd’hui reconnu à l’étranger. 

Et si Avinash Teeluck s'amusait à "mars marsé"
 

Quand Avinash Teeluck fait le parallèle entre le navire qui transportait des esclaves et la situation du gouvernement


Mercredi 25 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.