Menu


Politique

Le délirant discours de Pravind Jugnauth chez les Vaish


Rédigé par E. Moris le Samedi 26 Septembre 2020

On n'est jamais mieux servi que par soi-même et on n'est jamais mieux compris qu'avec des gens qui nous aiment parce qu'on est bien nés. Pravind Jugnauth a appliqué cette formule ce samedi 26 septembre, dans le village de Lallmatie parmi les siens.



C'est à l’occasion d'une fête familiale, le “vaish divas” organisée par le Vaish Common Front, en compagnie des membres de son gouvernement, que Pravind Kumar Jugnauth, a de nouveau fait son show.

Quel est le rapport entre les éléphants morts au Botswana par une bactérie, les baleines échoués et coincés dans une baie en Tasmanie et les incidents de dauphins après le naufrage du Wakashio à Maurice ? A écouter Pravind Jugnauth, il y en a un ! "Pe fer lenket. Ou trouve Botswana pe fer la mars pou dir gouvernement démissionner?”.

“Bann pyromanes envi met difé dan pei. Mai nou bizin pret pou empess sa ek nouri la flam unité"

De quel pyromane parle le chef du gouvernement, en lançant un appel pour que la population ne se laisse pas provoquer par qui que ce soit ?

Incitation à la haine raciale : le silence troublant du ministre de l'Intérieur

Des gens proches du MSM  qui font l'objet, à juste titre, d'une arrestation pour incitation à la haine raciale, d'un publicitaire connu de la place ou encore d'un animateur radio qui font partie d'un groupe Whatsapp qui appelle à prendre les armes pour sauver les hindoues; des administrateurs des pages officielles du MSM  qui tissent la haine entre les différentes communautés de l'île; le beau-frère d'un ministre  qui provoque et jette l'huile sur le feu ? 

“ Mo pou san pitié cont bann trafikan.”

Sans douter de sa volonté de "kass les reins bann trafiquants", il n'y aucun plan d'urgence nationale. L'île est devenue une véritable passoire pour les "barons de la drogue" qui ont de beaux jours devant eux et les enfants de la République, eux, continuent de plonger dans une lente et inexorable descente aux enfers, malgré les frontières fermées.

Aveu d'échec de Pravind Jugnauth: "malgré la fermeture de nos frontières, la drogue continue à entrer dans le pays"

Et pour ne pas changer, dans une rengaine resucée, le Premier ministre a aussi évoqué son combat contre le Covid-19. Dans une incroyable indécence, oubliant les dix morts, les scandales pharmaceutiques avec l'achat de matériels, les drames des Mauriciens toujours bloqués à l'étranger et la fermeture des frontières au profit de sa famille !

Sur les scandales de terrain le visant personnellement, le leader du MSM soutient qu’il agira en temps et lieu et se saisira des instances indépendantes. A suivre, cette nouvelle saga...

Un aveu d'échec désarmant : «L'économie est à genoux. Pas de touristes, pas de devises étrangères »

« Pouvons-nous prendre le risque d'ouvrir à cause certains secteurs en souffrance? Ensuite faudra-t-il refermer les activités ? », demande le Premier ministre.

Apprendre « à vivre avec » n’est donc pas une option, c’est une nécessité. 

Pravind Jugnauth compare les difficultés de Emirates et Air Mauritius

« Air Mauritius est plus qu'à genoux. En comparaison, les compagnies étrangères sont en difficulté, dont Emirates, qui a licencié 9 000 personnes. Tous les pays sont en difficulté ». Sauf que le Premier ministre, omet sciemment de dire que la compagnie Paille en queue avait du plomb dans les ailes bien avant la pandémie ! 



1.Posté par Karo le 27/09/2020 18:48
Il continue a jeter de l huile sur le feu

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.