Société

La "braguette ouverte", un film recommandé par Jugnauth père et fils

Samedi 26 Octobre 2019

Ce n'est pas la première fois que nos hommes politiques s'insultent en dessous de la ceinture, mais après le mouvement Metoo et la voix donnée aux victimes d'abus sexuels, il est difficile d'accepter que de nos jours, on puisse en tant que personnalité politique s'amuser en public, à faire des commentaires désobligeants et inciter les jeunes et moins jeunes à regarder une vidéo où sont impliquées entre autres des femmes.

La Rédaction dans ses colonnes avait alertée l'opinion publique, depuis des mois, sur les dérapages à caractères sexuels du leader du MSM. 

Si il y a une chose qui devient une évidence au fil du temps, c'est l'obsession de Pravind Jugnauth concernant la vie privée de l'ex- Premier ministre Navin Ramgoolam. Zinfos Moris n'a d'ailleurs pas hésité à résumer cette situation comme celle de la politique de la "braguette ouverte".

Lors du meeting du 1er mai, son discours était sans équivoque. Dans une salve de sous-entendus, il s'en est pris à un rédacteur en chef d'un quotidien alors que la justice a prouvé son innocence.

Puis le grand "défenseur des femmes" a interpellé la foule avec ses mots : «Pran tou ban dirigeants, ban leader de ban parti politik ki ena aspiration pou vine Premier minis. Nek pense ene kou sak madam ki ici, si met ou, ou tifi tou sel dan ene la sam ar sak leader de ban parti politik là, dir mwa avec kisanla ou pou pli santi ou pli en sekirite ? Dir mwa ! Mo laisse sa repons la pou zotte». 

La "braguette ouverte", un film recommandé par Jugnauth père et fils

S'appuyant sur une pseudo confidence pré-fabriquée de la fille de Nandenee Soornack, qui s'est invitée dans la campagne électorale alors que sa mère, a fermement refusé l'offre financière pour accabler Navin Ramgoolam. Le Premier ministre commente et recommande la diffusion de vidéos sur la vie privée de Ramgoolam.

Son père, le ministre mentor n'est pas en reste. Pire, l'indécence n'ayant aucune limite, Sir Aneerood Jugnauth fait parler les morts ! Il soutient que feu sir Seewoosagur Ramgoolam lui avait dit, de ne jamais laisser son fils, Navin, faire de la politique.

Pris dans le piège des scandales à répétitions, où on retrouve en filigrane immanquablement l'épouse et sa belle-famille dans des cas de conflits d'intérêts, le Premier ministre sortant martèle de son côté, qu'il lui faut protéger sa famille, femme et enfants.

C'est donc sous forme de menaces, de tentatives d'intimidation ou en Cour suprême qu'il se défend comme un beau petit diable pour préserver son honneur face aux révélations de la presse, de ses opposants politiques ou celles de simples citoyens.

Photos de Pravind Jugnauth sur le site Pornhub

Ironie, le 7 juin dernier en cour intermédiaire, une internaute a été poursuivie après le partage en janvier 2018, un lien sur les réseaux sociaux avec des photos de nues de Pravind Jugnauth. Elle a été poursuivie par le principal concerné sous une accusation formelle d’"using an information and communication service for purpose of causing inconvenience to a person. "




 

Rédigé par E. Moris le Samedi 26 Octobre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.