Menu


Société

Messe du Tourisme à Sainte Croix : Après le marteau piqueur Piat, place à "l'agent" Grégoire"


Rédigé par E. Moris le Jeudi 24 Septembre 2020



Il n'a échappé à personne que l’homélie du 8 septembre à Sainte-Croix, par le Cardinal Piat est resté en travers de la gorge de Pravind Jugnauth. Le clan Jugnauth estime être victime d'ingratitude malgré leur supposé soutien aux associations socio-culturelles. 

« Ine siport zotte sak banane ek bizin asize (Père Laval) pou tende tousala». (Source Week-end)

De l'avis de tous, la voix de l'Eglise a été sans appel. Enter le père Jocelyn Grégoire qui n'a cessé de clamer que «Mo pena lider politik, mo leader est Zezu Chirst» et son «programme politique est l’Evangile». Il n'empêche que l'homme est connu pour jouer au pompier au service du gouvernement à chaque dérapage, et comme ils sont nombreux, pour rapprocher une communauté spécifique de l'île.

Quand Pravind Jugnauth rencontre les églises pentecôtistes

C’est ainsi que ce jeudi 24 septembre, à la messe tenue par le père Grégoire en l'église de Saint Croix, où était dite la messe du Tourisme, le Premier ministre, Pravind Jugauth, le DPM et ministre du Tourisme, Steven Obeegadoo, étaient présents à la célébration, sans oublier toute une clique d'imposteurs.

Le thème, cette année, était : « Le Tourisme pour promouvoir la Solidarité, la Confiance et l’Espérance »

Dans son homélie, le père Grégoire a affirmé que « nous avons tous une responsabilité et nous devons impérativement travailler ensemble ». Répétant à l'envie le discours gouvernementale avec une certaine minutie. Après le marteau piqueur Piat, il faut atténuer.

De généreux donateurs à la Fédération des Créoles Mauriciens (FCM) du père Grégoire

A lire également : Rassemblement des organisations créoles : le père Grégoire, la cible des critiques


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.