Menu



Politique

Le destin de Nando Bodha entre mégalomanie et espoirs


Rédigé par E. Moris le Dimanche 7 Février 2021



Depuis sa démission "surprise" du gouvernement et des instances du MSM, Nando Bodha plus vraiment habitué à faire l'objet d'attention depuis quelques mois, reçoit une pluie de réactions et analyses politique en tout genre.

L’élu de Vacoas/Floréal (no 16) a incarné l'héritage politique de Sir Anerood Jugnauth (SAJ), alors que Pravind Jugnauth n’était encore que puceau dans l'arène politique

L’ancien secrétaire général était le conseiller de confiance de SAJ, son lieutenant parmi les fidèles avant sa mise au placard par le fils. Malgré toutes les humiliations subies, Nando Bodha considéré comme un pilier du MSM était resté par fidélité à son mentor, bien que son départ soit considéré par ce dernier depuis hier comme une «traitrise». Tout comme il est assez aussi risible de faire croire qu'un Nando Bodha ira au MMM pour sauver ce parti au profit de la progéniture de Paul Bérenger. L’ancien ministre est loin d'être stupide et influençable comme on le laisse sous entendre, pour une simple promesse d'un poste de Premier ministre aux prochaines législatives avec Paul Bérenger.

Autoroute de Verdun : la mégalomanie du ministre Nando Bodha

L'ex directeur de la MBC, Nando Bodha, recyclé en ministre des Infrastructures publiques puis aux Affaires étrangère, était ancien chef de gare pour le projet Metro Express, mais aussi le Roi de l'événementiel ! Un ministre la foire fouille missionné pour la coordination des préparatifs en vue du lancement du chantier constitutionnel de la réforme électorale. Mais l'ancien ministre à talonnettes et aux yeux crayonnés de khôl nous a réservé bien d'autres surprises. Il a aussi lancé un salon de l'agriculture où ont défilé cabris, veaux, vaches, cochons. 

L'apothéose fut tout de même mars 2018, en célébrant en fanfare les 50 ans de l'Indépendance en tant que président du comité interministériel avec une enveloppe d'un peu plus de Rs 58,5 millions !

Dans le sillage des réjouissances, on lui avait confié également la première édition de la Mauritius Cinema Week qui a coûté plus de sept millions de roupies et la seconde édition où le ministre Cinéma était déguisé en une pâle copie de Lawrence d'Arabie, comme dans une grande traversée du désert. 

L'ancien fils "spirituel" du ministre mentor, malgré un beau-frère très encombrant Kailesh Trilochurn (lire le portrait satirique de Super Kailash), s’était aussi vu confier la supervision du plus important projet d’infrastructure de l'île après Mahé Labourdonnais !

Le Metro Express, ce machin que le parti Soleil n'en voulait absolument pas, est comme un cadeau empoissonné avec toutes les emmerdes que ça engendre.

Quand on arrive à claquer sept millions en une soirée uniquement pour le lancement du projet "Metro Express" sans que le coût final du projet soit rendu public et sans CEO à l'époque, il y a deux postures à adopter. On admire ceux qui ont ce talent si unique de claquer des sous qui ne leur appartiennent pas ou d'essayer de comprendre le tour de magie. Une facture salée. Rs 600 000 pour « manze-bwar » et des latrines mobiles à Rs 100 000 et tout un tas d'autres joyeusetés aux frais des contribuables.

L'enquête sur la tractopelle chargés de 95 kg de cocaïne du même voyage que Mauricio toujours au point mort

On retiendra de Nando Bodha, venu au secours des habitants de Beau-Bassin/Rose-Hill, incommodés par les odeurs nauséabondes des eaux usées à la suite d'un tuyau endommagée dans le cadre du Metro express, une distribution de désodorisants. On n'invente rien ! Pourquoi n'a t-on pas penser à verser du Chanel n°5 dans les égouts ?! 


Dimanche 7 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.