Menu


Société

L'île Maurice, un pays où il ne fait pas bon vivre


Rédigé par E. Moris le Mardi 14 Juillet 2020

La volonté du gouvernement mauricien de recourir à l'arme de la loi pour restreindre la liberté des citoyens inquiètent les légistes, fait fuir les investisseurs et surtout éloigne définitivement le retour de la diaspora.



Depuis quelques mois, des événements très graves se passent à Maurice, des voix s'élèvent de plus en plus nombreuses pour dénoncer des atteintes intolérables à la démocratie.

Quatre mois après l'apparition de la pandémie sur l'île, c'est une économie à genoux. La répétition des scandales pour corruption qui plombent le gouvernement, rajoute la méfiance des investisseurs. Sans compter d'être inscrit sur la liste noire de l'Union européenne pour blanchiment d'argent et financement du terrorisme.

Rappelons que c'est sous fond d'élections "truquées", avec des pétitions électorales toujours en attente en cour, que Pravind Jugnauth s'est installé dans le fauteuil de son père, pour devenir le nouveau empereur de son royaume.

Le 9 novembre dernier, Pierrot Dupuy, directeur des publications de Zinfos974 et Zinfos Moris, publiait un article au titre volontairement provocateur : "L'île Maurice est-elle en train de devenir une dictature ?  ". Certains des lecteurs de Zinfos ont très certainement pensé en leur for intérieur : "Pierrot Dupuy va trop loin, l'île Maurice n'a rien d'une dictature..." 

Les faits sont malheureusement en train de lui donner raison. Il ne fait aucun doute que les méthodes pour museler la presse dite libre et indépendante prend une ampleur sans égale, tout comme la liberté des citoyens.

Les incidents et tentatives d'intimidation envers les membres de la presse mauricienne sous le mandat du clan Jugnauth, tout comme le pillage de la liberté d’expression, pilier de toute démocratie, ont amené des milliers de mauriciens à descendre dans la rue pour dénoncer l'oppression du régime au pouvoir.

L'île Maurice est-elle en train de connaître son "printemps arabe" ?

Ils sont de plus en plus nombreux à braver la loi Gobin/Jugnauth sur le net, qui a pour but de museler la liberté d'expression dans le pays. Les pages sur les réseaux sociaux se sont multipliées entre responsabilité et conviction citoyenne. D'où une prise de contrôle du gouvernement sur les voix dissidentes, quitte à remettre en cause le droit fondamentale des citoyens. 

L'île Maurice  glisse vers l'autoritarisme par temps de pandémie

Le journal The Independent, de Singapour, dans un article publié en ligne, intitulé “Mauritius: An assault against freedom reminiscent of Najib’s era!”, compare la République de Maurice avec le régime de Najib Razak, en Malaisie, qui aurait fait taire les critiques de manière virulente et a perdu les élections. Le journal souligne que Maurice assiste à une atteinte à sa liberté de parole et à sa liberté d’expression.

Pravind Jugnauth fait arrêter l'ancien ambassadeur Ravin Lochun pour la publication d'une photo

Le gouvernement a franchi un nouveau pas en approuvant l'introduction du projet de loi « Criminal Code (Amendment) Bill » à l'Assemblée nationale.

Le projet de loi a pour objectif de modifier le « Criminal Code » afin de considérer comme un délit criminel : la production ou la distribution d'un article, d'un objet ou d'un document qui transmet des fausses informations trompeuses sur la souveraineté de Maurice sur toute partie de son territoire.

La question se pose : L'État a-t-il vraiment son mot à dire sur la déontologie de l'information ?

La puissance publique peut-elle interférer sur les contenus publiés par des sites et sur des plateformes comme Facebook, sans porter atteinte à la liberté d'expression qui constitue l'un des piliers de notre démocratie ? 

Au Parlement ce mardi 14 juillet, le gouvernement décide que les services étrangers comme Netflix, Amazon, les services Cloud, les downloads musicaux, la télévision en streaming, la téléphonie ... seront tous soumis à la TVA de 15%.

 



1.Posté par Jay le 14/07/2020 20:49
Votre article est completement erronee....


2.Posté par TonKassim le 15/07/2020 00:39
La liberté d’expression n’est pas un passport pour insulter et dénigré ou abaisser n’importe qui sans des sanctions. Le respect de la loi et la vie des autres et ma démocratie passent par le bulletin de vote

3.Posté par Billy le 15/07/2020 06:22
Ces jeunes démocraties qui se cherchent...
Sans être capables de s'affirmer que par l' autorité.
Il y a qqes mois, en mars/ avril, je crois , c'était le Président malgache focalisé sur la promotion de son Covid- Organic qui s' en prenait aux médias et au monde entier..
S' en prenait à la Presse d' opposition pour sa désinformation, voire même faisait emprisonner une journaliste..

Là, pour des raisons liées à la crise, encore, Maurice renforce l' autorité gouvernementale et restreint les libertés de l' information.

L' ironie de la situation, c' est que ces peuples croyaient avoir décroché la lune.. en matière de libertés et de capacités !
C' est " le jeunisme " qui perd de sa crédibilité.

4.Posté par Ziva le 15/07/2020 11:08
Ah, parce que la france est une démocratie ?? Peut-être qu'il faudrait regarder la repression sanglante des gilets jaunes pour avoir une réponse ...

5.Posté par sbuba(toujours censuré) le 15/07/2020 15:38
a post4.
va vivre à maurice ou a mada,ou ailleurs.
oui la france est une démocratie,et dans une démocratie,c'est pas des racailles de gilets jaunes minoritaires qui font la loi.

6.Posté par Un ami le 15/07/2020 18:28
Bonjour...
Oula alors plusieurs choses, si le journaliste dont c'est le métier d'informer dit que son travail est menacé, il doit savoir de quoi il parle. Je pense qu'il faut le respecter.
Ensuite, les démocraties subissent toutes la corruption, corruption que la liberté d'expression aide à combattre. France, ou autre. C'est le revers de la médaille, on est libre de faire un tas de choses y compris des grosses bétises.
Pour les gilets jaunes c'était pas "très beau", mais sanglant, non, sanglant on n'y est pas du tout, quelques milliers de types gazés ou secoués sur 67 millions c'est juste "navrant". Et pourtant je pense qu'ils n'ont pas entièrement tort d'avoir protesté.
Sanglant, même aux USA avec tout le bazar de ces derniers mois, nous n'y sommes pas.
Sanglant, c'est les Utus, les Tutsis, bordel c'est ça sanglant, écoeurant, on y perd tous notre humanité dans ces histoires de folie pure.
Et c'est pour ça qu'il faut continuer à tous se battre, pour parler, même si on n'aime pas ce que les autres ont à dire, plutôt que de mettre des lois sur ce qui peut être dit ou non.

7.Posté par kersauson de (P.) le 15/07/2020 18:29
post 4 ZIVA
OUI la France est un Democratie .
et 5eme puissance du monde !!

8.Posté par jean jouhis le 15/07/2020 18:33
Posté par Ziva le 15/07/2020 11:08
"repression sanglante de GJ en France"???
sanglante ? ah bon .. et combien de gendarmes blessés (un eu la main arrachée a cause des GJ a la Reunion ? et ces attaques contre des symboles de la Republique (Arc de Triomphe)
ziva ziva pas , qdd on sait pas , on s ECRASE !

9.Posté par Varoon le 15/07/2020 19:31
Il semblerait que les commentaires en dessous de l'article réunionnais aient été désactivés.

Cet article écrit au vitriol est basé sur strictement aucun élément factuel. Qu'on soit favorable ou défavorable au gouvernement actuel de Maurice n'a aucune importance car rien ne justifie une telle propagande anti mauricienne.

Ce site est récent et a déjà perdu en crédibilité. Les auteurs sont ils réellement journalistes ? Sont ils soumis au code de déontologie des journalistes ? Est il possible de connaître leurs sources ?

Il y a quelque chose de particulièrement troublant avec cet acharnement. L'attaque sur la régularité du scrutin est ce qu'il y a de plus critiquable. Une atteinte à la souveraineté d'un pays voisin.

Nous mauriciens, voyons tout cela d'un très mauvais œil.

10.Posté par Ruhomutally le 16/07/2020 01:13
All of your information is correct plus the fact that a caricature of the pm has been used to lodge a court case against a 75 year old person.Tgis government and prime minister has no sense of humour or respect for its citizens.

11.Posté par unvraimauricien le 17/07/2020 23:51
@Varoon Nous n'avons vraiment pas besoin de "l'aide" de gens comme vous qui ont fui le pays depuis belle lurette. Ce pays appartient au peuple mauricien, pas au gouvernement du jour qui nous appauvrit au profit de ses petits copains.

Face à ça, les critiques venant de l'extérieur sont très importants car ça encourage le gouvernement à desserer l'étau de la dictature, par peur de voir diminuer les arrivées touristiques qui maintiennent ce pays à flot.

Puis c'est risible de parler de la souveraineté de Maurice avec notre gros déficit commercial et la quasi-vente d'Agaléga à l'Inde

12.Posté par Steph le 18/07/2020 07:56
Complètement farfelu cet article
Maurice est très loin d'être une dictature, liberté d'expression, oui, on a bien évidemment ses droits, mais il ne faut quand même pas oublier ses responsabilités. Ne pas respecter les autres n'est pas ce que prône une démocratie.
Pouvez-vous faire des manifestations publiques dans une dictature?
Pouvez-vous constamment critiquer (bien souvent faussement) le gouvernement d'un pays despote?
J'en doute
Donc, zinfos-moris, ça serait mieux de portraitiser le pays comme il se doit, et non pas venir balancer des faussetés joliment présentées afin de corrompre l'esprit des autres.
Le 'Mauritius-bashing' de votre site est clairement visible et je me demande combien de personnes ont confiance en vous et vos articles. Niveau confiance= 0.1/10 personnellement
Vous cherchez à faire quoi au fait?
Créer une certaine haine envers Maurice parmi les Réunionais? Vous pensez que la rivalité entre les îles soeurs doit continuer à jamais?
Belle initiative fort louable!

(P.s: Le Democracy Index de l'Economist Intelligence Unit classe Maurice 18ème, et la France 20ème. Ce sont des faits, à vous de déduire des conclusions)
Maurice est certes corrumpu mais pas une dictature

La corruption y existe depuis des années; ce fléau ronge la crédibilité de nos instances et nous cherchons tous à nous libérer de cela. Mais le fait que trois parties politiques se partagent les règnes n'aide guère dans la dénormalisation de ces maux. La petite taille du pays et de sa population fait qu'on connaît tous quelqu'un qui pourrait nous faire bénéficier de son influence. Pour les jeunes, c'est comme avoir grandi avec un père alcoolique: soi on devient alcoolique, soi on fait tout notre possible pour ne pas confroter nos enfants à cette situation. Beaucoup de jeunes prennent conscience de cette réalité et veut s'atteler à faire de Maurice une meilleure île, cependant sans pouvoir vraiment le faire suite à un manque de support de la population. Cela reste toutefois compréhensible car nombreux sont les 'jeunes' qui viennent critiquer ou dire que je ne sais quoi aurait pu être éviter ou mieux fait sans dire comment.

Ce qui m'offusque encore plus, c'est de dire que l'économie mauricienne est à genoux.
Pré-covid, Maurice jouissait d'une santé économique formidable, qui l'a aidé à devenir seulement le 2ème pays d'Afrique, après les Seychelles, à être classifié en tant que pays à haut revenu. Maurice était aussi le pays à avoir la plus longue période de croissance continue au niveau mondiale, n'ayant pas connue de récession depuis plus de 40 ans!
Bref, le pays avait maintenu sa forme au fil des années.
Maurice est un success story économique, vos articles ne peuvent pas le nier.
Biensûr, la covid-19 vient changer la donne mais Maurice ne perd pas pour autant son dynamisme. Le tourisme est très affecté mais il y aura une reprise éventuelle. L'économie mondiale fait face à des difficultés et Maurice n'est pas épargnée. La corruption aura biensûr une incidence sur la forme du pays, mais je me demande si l'économie réunionaise est à genoux, à force d'être la 6ème région la plus corrumpue de France.

Ce n'est certes que mon point de vue (qui me semble être nettement plus réaliste que la vôtre) et je suis ouvert aux critiques.

13.Posté par Varoon le 18/07/2020 14:22
@unvraimauricien
D'après un sondage réalisé à Maurice, 52% des mauriciens aimeraient vivre à l'étranger. Ne seriez vous pas un peu jaloux de ceux qui en ont eu l'opportunité ?

Que les choses soient bien claires, personne ne "s'enfuit". Maurice est un petit pays où on finit par s'ennuyer, notamment quand on est jeune. Pourquoi ne pas demander aux réunionnais pourquoi ils quittent leur île pour la métropole ?

Personne n'aime qu'on caricature son pays, qu'on soit sur place ou expatrié. Vos critiques sont infondées.

La gestion de cette crise par l'État mauricien a été saluée par l'OMS. L'économie reprend et en ce qui concerne les lois exceptionnelles adoptées, elles sont par nature exceptionnelles et ne pourront jamais perdurer dans une démocratie vivante telle que Maurice.

Je comprends les inquiétudes des mauriciens mais pas l'hystérie des réunionnais

14.Posté par Varoon le 18/07/2020 14:26
@de Kersauson
Maurice n'est pas moins une démocratie que la France qui en passant n'est plus la cinquième puissance mondiale mais la septième. La cinquième place est occupée par l'Inde et la sixième par le royaume Uni.

Connaissant votre anti hindouisme primaire, ça doit bien vous embêter !

15.Posté par unvraimauricien le 20/07/2020 10:41
@Varoon

Reflechissez vous avant d'écrire ? "Personne n'aime qu'on caricature son pays, qu'on soit sur place ou expatrié. Vos critiques sont infondées."

Pourtant je suis bien un mauricien, qui vit actuellement à Maurice et trouve ca très bien qu'on dénigre le pays. C'est dommage qu'on ne peut pas directement caricaturer le drapeau ou l'hymne national aussi sans risquer l'emprisonnement.

Des gens quittent la Réunion parceque les perspectives économiques y sont meilleurs. Idem pour Maurice vis à vis de l'Europe ou du continent nord américain. Mais partir est plus dur pour un mauricien, parceque certains idiots ont pensé qu'il serait mieux que le pays soit indépendant.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.