Environnement

[Vidéo] Un rond point en construction pour relier chemin 20 pieds à Anse-la-Raie fait polémique

Dimanche 23 Juin 2019

Le projet de construction de route à Anse-la-Raie visant à créer une bretelle donnant directement accès à la plage d’Anse-la-Raie a nécessité l’abattage d’une centaines d’arbres.


Crédit photo : Page Protect Anse-la-Raie
Crédit photo : Page Protect Anse-la-Raie
Ce projet de "bypass" à Cap Malheureux comprend l'abattage de quelques 500 arbres dont des filaos.    

Cette nouvelle route, reliant la route Vingt Pieds (B45) à son intersection avec la route Union (B121) et la route Mon Choisy-Cap Malheureux (B13) à Anse La Raie, coûtera Rs 168 millions.   

Le futur "Bypass" à Anse-la-Raie lors des fortes pluies.  

Ce projet vise à décongestionner cette route et aussi à diminuer les risques d’accident tout en offrant aux automobilistes un accès direct sur Anse la Raie. Une hérésie selon les écologistes et militants de l'environnement qui affirment qu’il n’y a pas de bouchons dans ce quartier. (voir vidéo) 

Nando Bodha a promis de replanter 400 filaos pour 100 arbres abattus à Anse-la-Raie. Le changement du nom de la plage publique d'Anse-la-Raie est aussi évoqué.   

Sudesh Rughoobur, député  n°6 de la majorité, à Grand-Baie–Poudre-d’or, s’était enquis du projet parlant de "catastrophe écologique", avant que le ministre Nando Bodha l'accuse de pratiquer de la «cheap politics» sur le projet de by-pass entre Grand-Baie et Cap-Malheureux. 

Crédit vidéo : page Protect Anse-la-Raie



Rédigé par E. Moris le Dimanche 23 Juin 2019