Menu



Politique

[Vidéo] Le bras de fer politique continue entre les deux "ex", Bhadain et Jugnauth


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Juin 2021



Les deux "ex" en politique continuent de se livrer bataille, l'un au Parlement et l'autre à travers des vidéos.

Lors des débats budgétaires, le Premier ministre a déclaré au Parlement que Roshi Bhadain s'est fait vacciner et aurait signé un formulaire de consentement. Une attaque gratuite qui est passée en travers de la gorge du leader du Reform Party. Roshi Badhain : « Il a dit, derrière mon dos, que je me suis fait vacciné et que j’ai signé la ‘consent form’. C’est faux ! Pravind Jugnauth est un menteur. Qu’il prouve le contraire ! »

Pravind Jugnauth a "foul confians" en son ministre Yogida Sawmynaden, victime d'une "cabale"

L'ex ministre de sir Anerood Jugnauth, a aussitôt rendu coup sur coup en revenant sur l’affaire Yogida Sawmynaden où le Premier ministre avait offert publiquement son soutien à son ex-ministre du Commerce. Roshi Bhadain a de nouveau réclamé un face-à-face avec Pravind Jugnauth, qui a tendance à s’abriter au Parlement pour faire ses attaques ou derrière l’enquête de l’Icac.

Rappelez-vous que la petite bombe des terrains mal acquis de Angus Road, était venue de Roshi Badhain, lors d'un congrès à Rose-Belle : «Kifer enn dimounn dan Langléter pou pey Rs 20 millions a enn lot dimounn dan Langléter pou dé zanfan miner enn politisien vinn propriyéter enn térin dan Moris?»

A n'en point douter, Badhain remettra le couvert avec l'affaire Angus Road. Affaire à suivre...

« Pravind Jugnauth a tué un homme au volant de sa voiture», affirme Roshi Badhain

Lire également : comment les mafias ont profité de la pandémie à l'île Maurice

Crédit vidéo : Roshi Badhain


Mardi 22 Juin 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.