Menu



Politique

Quand Jugnauth disait avoir "foul konfians" en Sawmynaden


Rédigé par E. Moris le Samedi 28 Août 2021



Le 8 juin dernier, la Rédaction de Zinfos Moris s'interrogeait "Jusqu'à quand Pravind Jugnauth affichera son soutien auprès de son ancien ministre Sawmynaden?".

Un début de réponse ce samedi à l’issue de la réunion du bureau politique du MSM, lors d'un jeu de "questions/réponses" organisé avec les médias proches du pouvoir, fermant la porte à la radio Top Fm, jugée trop indépendante...

Invité à commenter le fait qu’il aurait dit qu’il avait mené « sa propre enquête » et était arrivé à la conclusion que Yogida Sawmynaden était innocent, Pravind Jugnauth a déclaré qu’il n’avait jamais tenu de tels propos. « Quand ai-je dit cela ? Il faut cesser de dire ou de répercuter des faussetés », a-t-il déclaré, avant de souligner qu’il y a une enquête judiciaire en cours et qu’il préfère ne pas faire de commentaires. Même si, a-t-il souligné, il a son opinion sur ce qui se passe. « Je m’exprimerai après sur le sujet », a-t-il déclaré. 

Rappelons que lors de la réunion du comité régional de Quartier-Militaire, le 10 décembre 2020, Pravind Jugnauth était sorti de son silence. Alors que l'enquête judiciaire sur la mort de Kisten, un agent du MSM démontrait qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, Pravind Jugnauth avait affirmé avoir mené sa propre enquête dans cette affaire où le nom de son ministre est mentionné, selon le journal Le Mauricien.

Le Premier ministre avait réitéré sa confiance qui, selon lui, « est victime d’une cabale montée par certaines personnes ». Si le chef du gouvernement ne conteste pas la participation de l’agent MSM Soopramanien Kistnen sur le terrain et notamment lors de la dernière campagne électorale, il s'était dit attristé par sa mort le 16 octobre dernier, rappelons-le dans des circonstances troublantes. 

Depuis, il devient très compliqué au vu de l'enquête judiciaire et des révélations dans l'affaire Kistnen, de montrer un quelconque soutien au colistier de la circonscription n°8. Pourtant Pravind Jugnauth, l'homme de "principes" n'exige toujours pas de Sawmynaden de démissionner de son job de député, le temps de l'enquête. Comment accepter qu'un homme pris dans l'engrenage judiciaire s'offre un congé politique aux frais des contribuables ? L'homme a beau clamer à qui l'entendre qu'il " step down to come back stronger ", personne n'est dupe.

La mort de cet agent du MSM démontre qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, resserrant l'étau inéluctablement sur l'ancien ministre. L'emploi fictif de la veuve, Simla Kistnen comme Constituency Clerk, n'est qu'une partie de l'iceberg. Sur ce plan, c’est davantage qu’une faute politique. C’est un délit.

Covid-19: comment les mafia ont profité de la pandémie à l'île Maurice

Rappelons que c'est un contrat de nettoyage de la State Trading Corporation (STC) qui tombe sous la tutelle du ministère du Commerce de Yogida Sawmynaden qui a fait surface dans l’affaire Kistnen. L’agent du MSM aurait participé à un appel d'offres avec la promesse de toucher de l'argent, jusqu'à qu'il se rend compte d'avoir été berné et de vouloir tout dénoncer. En retour, Soopramanien Kistnen a trouvé la mort, son corps retrouvé mort partiellement calciné, le 18 octobre 2020 dans un champ de cannes à Telfair, Moka. Depuis, c'est une véritable boîte de Pandore. Les révélations en cour démontrent les failles du système et la corruption qui sévit dans chaque organisme d'Etat.


 

Samedi 28 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.