Menu


Politique

Pravind Jugnauth tacle de nouveau Ramgoolam et prend la défense de Sherry Singh, CEO de MT


Rédigé par E. Moris le Samedi 11 Mai 2019



Capture d'écran
Capture d'écran
Le Premier ministre inaugurait un complexe sportif à Tyack samedi après-midi. 

L’occasion pour lui de s’en prendre au leader du PMSD et à celui du PTr. Concernant Navin Ramgoolam, Pravind Jugnauth estime qu’il est « plus amusant que Charlie Chaplin ».  

Après le CEO de Mauritius Telecom, Sherry Singh, c’était au tour du Premier Ministre, Pravind Jugnauth, de défendre le projet Safe City et en même son CEO. 

Il réagissait par rapport aux critiques du leader rouge sur le projet Safe City. Pour le chef du gouvernement, le chiffre de Rs 19 milliards évoqué par Navin Ramgoolam est une « première fausseté ». Le projet va coûter Rs 16 milliards seulement et le remboursement sera étalé sur 20 ans.   

Deuxièmement, selon Pravind Jugnauth, il est simpliste de diviser le montant par le nombre de caméras pour venir dire que ce sera Rs 5 millions par caméra. Il rappelle qu’il y a toute la logistique concernant un tel projet. Il a ainsi déclaré qu’il y aura 4 000 caméras de surveillance sur 2 000 sites et 300 caméras intelligentes saur 75 sites pour la gestion du trafic.  

Projet Safe City de RS 19 milliards, le CEO de Mauritius Telecom refuse de divulguer toutes les informations  

« Il y aura aussi des walkies-talkies, un système vidéo et 500 terminaux qui seront installés dans les véhicules de police », précise-t-il. Le Safe City, insiste-t-il, vise seulement à assurer la sécurité de la population.   

Le Premier ministre a aussi évoqué le complexe sportif de Côte d’Or. Il a déclaré ne pas comprendre les critiques de Xavier-Luc Duval. Pour lui, le complexe sera rentabilisé par le fait que nous aurons une population en meilleure santé. 

L'actualité vu par KOK : "Chut...vous êtes filmés"


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.