Politique

Pravind Jugnauth : "Nous avons fait une campagne électorale propre"

Samedi 9 Novembre 2019

Pravind Jugnauth était en conférence de presse, ce samedi 9 novembre, après la victoire de l'Alliance Morisien (MSM-ML-Mouvement Alan Ganoo-Plateforme Millitante) aux législatives.


Pour Pravind Jugnauth le peuple a rendu son verdict et a élu l’Alliance Morisien avec 38 députés, dont huit femmes. 

Le leader du MSM lance un appel «à tou dimoune, de nous rallier pour développer et faire progresser le pays. Je suis le Premier ministre de tous les Mauriciens», a-t-il rappelé. Faisant éloge de sa campagne, il affirme non sans rire avoir fait "une campagne électorale propre"...

Souvenez-vous, il n'y a pas que le fils qui est accro à la série de la "braguette ouverte"   en politique et en pleine campagne électorale ! Le père semblait aussi fan des films pour les moins de 18 ans...

Une campagne électorale sous le thème de la politique de la braguette

Balayant de la main, tous les coups sous la ceinture sur la vie privée de son adversaire politique, ou encore que son père ministre mentor sortant, venu à la rescousse pour l'aider à poursuivre la dynastie politique, a réveillé les morts en reprenant à son compte dans toutes les réunions politiques, martelant à qui veut l'entendre, les paroles de feu sir Seewoosagur Ramgoolam qui lui avait dit, de ne jamais laisser son fils, Navin, faire de la politique. 

«Le parti mauve est en train de renier son idéologie»

Le leader du MSM affirme qu'il était persuadé que le projet de loi présenté à l'Assemblée nationale allait obtenir, au moins, le soutien du MMM. Selon Pravind Jugnauth, le parti mauve est en train de renier son idéologie.

« Dan lavi nou bizin accepté défet, mwasi mone déza kon défet. Mé mo pann ralé… »

Concernant la défaite de Navin Ramgoolam dans la circonscription numéro 10, Pravind Jugnauth soutient qu’il prévoyait une telle éventualité. Il soutient qu’il faut accepter la décision de la population.

Est-ce que la vidéo à relents communale qui a été largement partagée a contribué à la chute de Navin Ramgoolam ?

Sans répondre à la question, Pravind Jugnauth a fait savoir qu’il était quasiment certain que l’ancien Premier ministre n’allait pas être élu et ce, avant même la dissolution du Parlement.  Il se dit attristé qu’un ancien Premier ministre porte des accusations graves envers l’Electoral Supervisory Commission.

Alan Ganoo : «Millitan pa kapav rest dan coltar. Aujourd’hui, c’est un gouvernement militant qui est au pouvoir».

A la suite de quelques flatteries à l'égard de Pravind Jugnauth, Alan Ganoo prenant la parole a déclaré que c'est une de ses plus belles victoires politiques.Ciblant son ex leader, Paul Bérenger, selon lui «Millitan pa kapav rest dan coltar. Aujourd’hui, c’est un gouvernement militant qui est au pouvoir».


 

Rédigé par E. Moris le Samedi 9 Novembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.