Environnement

Pomponette : Que va décider le Ministre Jhugroo ?

Lundi 1 Juillet 2019

En interne un drôle de combat oppose les militants du Collectif Aret Kokin Nou Laplaze (AKNL) et Rezistans ek Alternativ (R&A) concernant les actions menées pour libérer la plage de Pomponette aux Mauriciens, en témoigne la virulence des propos sur les réseaux sociaux de Carina Gouden, la porte-parole de AKNL.

Si tout le monde s'accorde à dire que cette attitude dessert la cause, dont un combat mené depuis bientôt trois ans avec panache, le plus important au-delà de cette "guéguerre" puérile, c'est qu'hier dimanche 30 juin,  le compte à rebours a été lancé sous le thème de «Liberasyon Laplaz». 

Que va décider le  Ministre Jhugroo ? Va t-il enfin décider de rendre aux Mauriciens la plage de Pomponette et la proclamer "publique" ? 

Pour rappel, le promoteur Clear Ocean Hotel and Resort et son projet hôtelier de l’hôtel Sheraton St Felix, à Pomponette, avait jusqu’à minuit hier, pour démarrer les travaux. Passé ce délai, c'est l'impasse pour le gouvernement à moins de renouveler sa confiance et d'étendre un nouveau délai. 

Si Rezistans ek Alternativ a donné rendez-vous aux Mauriciens hier dimanche, rappelons que le collectif d’Aret Kokin Nu Laplaz (AKNL) – dont Rezistans ek Alternativ fait partie et sont les fondateurs de ce mouvement, préfère attendre un délai d'une semaine avant de mener leur propre action.

Notons que les promoteurs devaient commencer les travaux depuis novembre 2017 mais Miranda Mayer Hartzenberg, la CEO de Pelangi Hotel and Resort et de Clear Ocean and Resort Limited a fait l'objet de plaintes pour malversations et activités frauduleuses. Ce sont pas moins d'une vingtaine de compagnies subsidiaires de Pelangi qui sont en phase d’être liquidées, tous domiciliées à Maurice.  

 
Le ministre Jhugroo "découvre" que plusieurs filiales du groupe Pelangi sont en faillite.   

 


Rédigé par E. Moris le Lundi 1 Juillet 2019