Environnement

Projet Pomponette : Près de 20 compagnies subsidiaires de Pelangi, en phase de liquidation judiciaire

Lundi 6 Mai 2019

Nouvelle révélation concernant le projet d'hôtel à Pomponette, alors que le journal en ligne sud-africain, Noseweek Online avait révélé une déconcertante affaire concernant Miranda Mayer Hartzenberg, la CEO de Pelangi Hotel and Resort et de Clear Ocean and Resort Limited, qui aurait provoqué le mécontentement de plusieurs de ses investisseurs africains ayant acheté des actions pour un projet d'hôtel à Pomponette.


Selon leurs plaintes, deux investisseurs disent avoir découvert qu'ils avaient signé des contrats identiques pour les mêmes portefeuilles d'actions dans une même filiale.  

Selon eux, la promotrice du projet les aurait incités à investir dans la construction de cet hôtel tout en leur promettant de l'emploi ainsi qu'un retour rapide sur investissement pour un projet qui devrait voir le jour en 2020.  

Associé avec le Mauricien Rocky Boodhoo à travers la compagnie MMI Projects qui changera de nom pour devenir Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd par la suite. Le 3 Octobre 2014, Miranda Meyers enregistre à Maurice le premier subsidiary company de son groupe Pelangi resorts holding ltd et commence à démarcher auprès de Sud Africains afin qu'ils investissent dans son projet. Elle va créer par la suite avec son associé mauricien une série de compagnies ‘Pelangi’ subsidiaires.  

Fin 2014 changement de  gouvernement, l’alliance LEPEP arrive au pouvoir. Une enquête CCID sur Midas Acropolis est ouverte sur le bail de Pomponette avec des allégations de fraudes, qui pourraient impliquer le ministre sortant Deva Virahswamy...mais très vite on entendra plus parler de l’enquête...silence radio.  

En décembre 2015, Miranda Meyers rencontre le récent Premier ministre et le ministre Soodhun. Elle récupère le bail repris à Midas Acropolis.  

En août 2016, le ministre Soodhun, déproclame la plage de Pomponette, AKNL logera un Judicial Review en Court Suprême.  

Février 2017, Miranda Meyers est condamnée en Afrique du Sud et doit assumer ses dettes. A Maurice la société Clear ocean Hotel and Resorts Ltd ne paye plus les loyers pour les locaux qu’ils louent à Ebène. D'ailleurs en juillet 2017, ils sont traînés en Court Suprême par les propriétaires de leurs locaux pour plus de 6 millions d’impayés.  

Malgré tout, en avril 2017 Pravind Jugnauth signe le ‘certificate issued under non citizens act’. Les shareolders de Clear Ocean Hotel and Resorts Ltd sont Pelangi Resorts Holding Ltd (70%) et Boutique Grande Surface (30%), pour ce projet de USD 360 millions  

Clear Ocean Hotel and Resort Ltd est dans l'impossibilité de démarrer les travaux mais parvient à prolonger le bail auprès du Ministre Jhugroo. 

Selon le collectif Aret Kokin Nou Laplaz, Boutique Grand Surface Co ltd qui détient 30% de parts de la compagnie Clear Ocean Hotel and Resort Ltd aux côtés de Pelangi Resorts Holding Ltd est en phase d'être liquidée avec François Conradie l'un des directeurs de Clear Ocean Hotel and Resort qui détient quant à lui 100 % des parts de Boutique Grand Surface. 

Toujours selon le Collectif, ce sont pas moins d'une vingtaine de compagnies subsidiaires de Pelangi qui sont en phase d’être liquidées, tous domiciliées à Maurice. 

Pour rappel, ce projet d’hôtel au coût de 12 milliards de roupies, qui se révèle, une grosse arnaque a été validé par le gouvernement et les autorités mauriciennes tout en cédant la plage publique de Pomponette, avec des délais de construction incohérents. 

Autre révélation, Pelangi Resorts Holding qui avait deux projets dans la région océan indien, à savoir à Pomponette à Maurice (Clear Ocean Hotel and Resort Ltd) et sur Long Island aux Seychelles ( Wild Ocean Hotel and Resort) seraient tous les deux en phase de liquidation. 

Le Collectif fait un appel aux mauriciens, il semblerait que Pomponette serait sur le marché à nouveau et exige que la plage soit rendue publique aux mauriciens. 

Source :Article du journal Sud africain NOSEWEEK par la journaliste Susan Puren.  
Page Facebook: Aret Kokin Nou Laplaz

Rédigé par E. Moris le Lundi 6 Mai 2019