Menu

Société

«Partygate»: Boris Johnson, sa femme et un ministre mis à l'amende; à Maurice, Jagutpal chante couroucoucou


Rédigé par E. Moris le Mercredi 13 Avril 2022

Le chef du gouvernement britannique a été sanctionné pour avoir enfreint le confinement en vigueur durant l'épidémie de Covid-19.



«Partygate»: Boris Johnson, sa femme et un ministre mis à l'amende; à Maurice, Jagutpal chante couroucoucou
Le Premier ministre anglais et son épouse ont reçu mardi une amende pour les soirées organisées à Downing Street lors du Covid. Rishi Sunak, chancelier de l’Echiquier, a également été puni.

La police a annoncé leur avoir infligé, une amende dans l’affaire des fêtes organisées à Downing Street entre 2020 et 2021. L’Angleterre était alors soit confinée soit soumise à de fortes restrictions sanitaires destinées à endiguer la pandémie de Covid-19. Et faire la fête, à plusieurs, était alors strictement interdit.

Danse rodéo : Où Jagutpal a-t-il fauté ?

En décidant d’infliger ces amendes après une longue enquête, la police confirme que Boris Johnson et Rishi Sunak, ainsi qu’un bon nombre de membres du personnel de Downing Street, se sont crus au-dessus des lois appliquées au reste de l’Angleterre. Le collectif des familles endeuillées par le Covid-19, Bereaved Families for Justice UK, a également enjoint à Boris Johnson et Rishi Sunak de démissionner. « Ils ont enfreint la loi et, pire que tout, ils nous ont pris pour des idiots », a réagi le groupe sur Twitter. Les retombées du « Partygate » ne sont pas terminées.

A Maurice, rappelons que le ministre de la Santé a été filmé en mode toussali aux côtés de nombreuses personnes dans une fête privée, alors que les restrictions sanitaires imposées un nombre restreint. Notons que Kailash Jagutpal avait refusé de s'excuser et n'a écopé d'aucun avertissement de la part du gouvernement. C'est bien connu, la pratique à Maurice, lorsque le gouvernement faute, c'est de fermer les yeux. 

Mercredi 13 Avril 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 13/04/2022 15:10
Tant que Jugnauth sera au pouvoir, ses amis feront ce qu'ils veulent.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.