Menu

Société

La page "Proud Hindu" pue le racisme et le communalisme


Rédigé par E. Moris le Dimanche 10 Juillet 2022

Des voix s'élèvent de plus en plus nombreuses pour dénoncer des atteintes intolérables à la démocratie et à la paix sociale, alimentées par des politiciens mais aussi des groupuscules extrémistes. Les Mauriciens, toutes communautés confondues, foncièrement attachés à sa culture et ses pratiques religieuses, condamnent sans réserve les dérives sectaires et les campagnes infectes qui ternissent l'image de l'île Maurice et du vivre-ensemble.



Malheureusement, il existe des brebis galeuses qui font fi de tout et n'hésitent pas à alimenter le feu communal. Quand ce n'est pas le groupe socio-culturelle 'Har Har' qui fait la promotion de la culture hindoue, où il est surtout question de la préservation des hindoues sur l'île, la page Proud Hindu, affiche clairement la couleur depuis les ambitions de Rishi Sunak en Angleterre. L’ancien ministre des finances, anglais mais d'origine indienne est considéré comme l’un des favoris pour briguer la tête du Parti conservateur, et donc du gouvernement. C'est dans un message à caractère raciale et qui est une infraction à la loi de la Cyber Crime Act, que l'auteur du message affirme : "This is why we can’t loose a Hindu as PM in Mauritius. Know it value before its too last." La police et les autres autorités vont-elles réagir ?

L'exemple vient d'en haut...

Nous avons maintes fois dénoncé dans nos colonnes, les nombreux dérapages de Pravind Jugnauth et ses ministres sur le sujet. Alors qu'hier, samedi, lors de sa réunion du comité central du MSM au Sun Trust, le coeur sur la main et la bouche en fleurs, Pravind Jugnauth clame à qui veut l'entendre  « Nous devons maintenir notre position comme un modèle de coexistence pacifique parmi une population arc-en-ciel. ». Il ne faut pas oublier qu'à chaque invitation des associations socio culturelles, Pravind Jugnauth s'installe sur l'estrade, et se pensant sur une caisse savon, fait de la propagande tout en faisant des accusations graves sur les opposants politiques. Rappelons qu'à Plaines des Roches, le 29 mai dernier, dans le cadre d'une cérémonie ‘Vaish Divas 2022’ organisée par le Vaish Common Front en collaboration avec Vrihat Vaishnav Sabha, dans l'impossibilité de faire régner un climat de confiance dans le pays, le Premier ministre agit comme un véritable pyromane, qui ne cesse de diviser et créer des tensions inutiles entre les Mauriciens et les différentes communautés. C'est ainsi que Pravind Jugnauth a vomi sa diatribe nauséabonde de propagande auprès d'une caste qui fait élire les hommes politiques, entre prestige, pouvoir et dévotion.

Agissant comme un pompier pyromane, Pravind Jugnauth s'en est pris à ceux qui essaient de créer des divisions « pou essay diviz la kommunote hindou ». Justifiant la main mise de l'Inde dans les projets de l'Etat, il a fustigé ceux qui parle de « Moditius» faisant référence au Premier ministre indien Narendra Modi. Evoquant la crise qui sévit dans les courses hippiques, Pravind Jugnauth a ciblé Jean-Michel Giraud, l'ancien président et administrateur du Mauritius Turf Club, en affirmant que ce dernier faisait « la pluie et le temps » et parlant de « Zot club sa », « Ena pe pense nou ankor dan les années 1800 ». «Monsieur Giraud dir li ena so prop kondision. Sa lepok la ine fini sa. » Selon lui, il fallait avoir de la transparence et une bonne gouvernance dans les affaires du monde hippique. Des relents de communalisme envers les minorités ont transpercé son discours, ramenant à la politique du Bharatiya Janata Party (PBJ) de Modi en Inde. Le parti indien qui tente d'effacer avec des moyens peu avouables les minorités dans la Grande Péninsule. 

 

Dimanche 10 Juillet 2022


1.Posté par Caro le 10/07/2022 21:47
Bien sûr que nous sommes déjà en hindoucratie
Les 1 ers à faire les frais sont les creoles relégués au rang d esclaves comme ils le furent jadis et avec le mépris et l arrogance des mêmes indiens bien contents d avoir été accueillis par des créoles et d avoir appris leur langue!!!!

2.Posté par Caro le 11/07/2022 09:31
Sale race ça!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.