Politique

Kalimaye Triolet : Devanand Rittoo assigne une «Precautionary measure» contre le Premier ministre

Jeudi 1 Novembre 2018

Lors d’un congrès du Mouvement socialiste militant (MSM) à Rivière-du-rempart le vendredi 26 octobre, Pravind Jugnauth a proféré de graves allégations et accusé le parti travailliste d’être derrière la profanation d’un kalimaye à Triolet.


Le Premier ministre avait nommément accusé Devanand Rittoo, l’ancien ministre de la Jeunesse et des Sports .

Devanand Rittoo comptait porter plainte contre Pravind Jugnauth pour diffamation criminelle. Il a finalement consigné une precautionary measure (PM) au poste de police de Rivière-du-Rempart contre le Premier ministre, Pravind Jugnauth, ce jeudi, 1er novembre.

Il était accompagné de ses hommes de loi, Raj Pentiah et Satish Faugoo.

Pour rappel, Devanand Ritoo avait déjà fait l'objet d'arrestation par le régime au pouvoir après une manifestation devant les Casernes le 16 janvier 2017, où de nombreux sympathisants du PTr attendaient ce jour-là l’arrivée de l’ex-Premier ministre Navin Ramgoolam au quartier général du PTr, au Square Guy Rozemont, afin de soutenir leur leader, qui devait alors se rendre au CCID pour y être interrogé sur les Rs 220 millions saisies à son domicile à Riverwalk en février 2015. 

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/Piti-so-Papa-Le-discours-de-Jugnauth-Junior-a-Riviere-du-Rempart_a2189.html  

https://www.zinfos-moris.com/Diaporama-Triolet-Nouveau-acte-de-vandalisme-dans-un-lieu-de-culte_a2039.html 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 1 Novembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.