Menu



Politique

"Je reviendrai devant la population pour lui demander de me faire confiance ou de prendre une autre décision"


Rédigé par E. Moris le Samedi 6 Février 2021



Nando Bodha a réussi l'exploit d'éclipser l'évènement tant attendu du comité "élargi" organisé par les membres du MSM hier samedi. L'annonce de sa démission en tant que ministre mais aussi membre du parti Soleil était sur toutes lèvres, impossible de faire l'impasse sur le sujet alors qu'il est le secrétaire-général du parti Soleil.

Les Mauriciens ne font pas confiance à Pravind Jugnauth.

Après une sortie en règle du Part time Attorney general Manesh Gobin sur Nando Bodha, pour Pravind Jugnauth il est clair que c'est Paul Bérenger qui “ti pe lastik” Nando Bodha pour présenter ce dernier comme Premier ministre. Il dit aussi regretter que son ancien ministre n'a pas pris contact avec lui pour lui annoncer son départ.

Il a également averti l’opposition par rapport à sa légitimité comme Premier ministre, il n’a aucunement l’intention de tenir des législatives avant la fin du mandat actuel. Cela, parce qu’il dit avoir un programme. « J’ai obtenu la confiance de la population. J’ai beaucoup à faire. Après je reviendrai devant la population pour lui demander de me faire confiance ou de prendre une autre décision », a-t-il déclaré.

Pravind Jugnauth fait preuve de déni ou d'amnésie volontaire

Depuis le mois de juillet de l'année dernière, des milliers de Mauriciens en colère ont défilé dans les rues. Du jamais vu depuis plusieurs décennies. Vilipendé pour sa mauvaise gestion des affaires de l'Etat, la rue réclame son départ en dénonçant les inégalités sociales, la corruption et un régime perçu comme de plus en plus autoritaire. Mais Pravind Jugnauth têtu, s'obstine à vanter ce qu'il estime être du  : « bon travail » dans un discours de sourds.

Samedi 6 Février 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.