Société

[Dossier] Les Réunionnais montent au créneau face à l'accord de pêche Maurice/Japon

Mardi 2 Octobre 2018

"Boycotter Maurice", c'est le titre d’une vidéo diffusée par un artiste réunionnais, Fred Jollet dont l'enregistrement fait un bad buzz.


Une initiative qui avait pourtant, comme but de sensibiliser les réunionnais sur l'accord de pêche entre le Japon, semble tourner à la farce entre manipulation médiatique et politique.

En lançant sa vidéo, vite devenue virale sur la toile, Fred Jollet souhaitait comme "un cri du coeur" alerter l'opinion publique sur cet accord dont le gouvernement mauricien continue à entretenir le flou. Il s'est excusé par la suite de sa maladresse à un appel à boycotter la destination mauricienne et regrette toute forme d'amalgame. 

La priorité selon Fred Jollet, c'est qu'on puisse garantir aux réunionnais, que les baleines qui viennent chaque année sur les côtes réunionnaises avec leurs petits, ne puissent entrer dans les filets des bateaux de pêche japonaises.

L'idée de voir débarquer les navires usines japonais fait froid dans le dos, pour les amoureux des baleines. Les Japonais viennent en effet de relancer de façon intensive leur chasse pseudo-scientifique aux cétacés. 

Qui plus est, c'est dans les eaux mauriciennes et réunionnaises qu'empruntent les baleines vers le Sud. Les deux zones exclusives économiques se touchent.

Si les craintes devaient se confirmer, Didier Robert, Président de la Région, pourra s’asseoir sur son projet de Route des baleines, classée à l’Unesco !

Une crainte que partage également plusieurs associations écologistes et pêcheurs mauriciens. Un collectif a vu le jour : Lavwa Losean. On y retrouve plusieurs associations, telles que le Syndicat des Pêcheurs, la coalition Arek Kokin Nou Laplaz, le parti de gauche Rezistans ek Alternativ et la Hotels and Restaurant Employees Union, des ONG, des plaisanciers et des écologistes de tout bord.  

Ils avaient manifesté dans la capitale contre tout accord de pêche avec le Japon.  

Comment imaginer, alors que l'Australie avec une force navale importante se dit impuissante face aux dispositifs nippons, que l’île Maurice ne disposant pas d’équipements suffisamment efficaces pour surveiller les navires japonais dans une ZEE d’1,9 million de km2, pourra contrôler la pêche illégale ?

Avec la condescendance qui caractérise, notre ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, ce dernier n'a pas hésité à prendre tout ce beau monde de haut. 
«Je n’ai pas de grande leçon à prendre sur le plan de la protection des océans. Croyez-moi, je donnerai mon sang pour l’océan.»
Le ministre du Tourisme, Anil Gayan, a également réagi sur la campagne de sensibilisation lancée concernant la protection des baleines et la vidéo de Fred Jollet.

Face à une question de la presse le lundi 1er octobre à l'occasion du lancement d'un plan stratégique pour le secteur du tourisme 2018-2021, à Port-Louis, il a rappelé que l’accord de pêche entre Maurice et  le Japon n’est pas nouveau et qu’il date de 1968.
 
«Je ne réagis pas sur ce qui est dit sur les réseaux sociaux. On aurait réagi s’il y avait une décision du gouvernement français au sujet des baleines. Autant que je sache, il n’y a rien. Maurice a signé un accord de pêche avec le Japon depuis 1968. Je n’ai pas de boule de cristal. Je réagis aux faits »

Zouberr Joomaye, député du Mouvement socialiste militant (MSM) a également réagi sur une radio privée : «Il n’a jamais été question de pêche à la baleine dans les eaux territoriales mauriciennes. Appeler à boycotter l’île Maurice à cause d’un accord signé avec un pays étranger porte, en effet, atteinte à l’image de notre pays qui est doté d’une industrie touristique florissante. À Maurice, nous sommes conscients des droits des animaux. Nous n’autoriserons pas la pêche à la baleine dans les eaux territoriales mauriciennes».

Zouberr Joomaye oublie qu'avant de parler de droits des animaux, plusieurs pays ont lancé des appels à boycotter la destination mauricienne dans le passé, suite à l'exploitation des singes destinés aux laboratoires européens. 

Ce même Zouberr Joomye, l'ami des bêtes mais avec la mémoire d'un poisson rouge, oublie que des centaines de chiens errants sont euthanasiés à Maurice et que des chauves-souris selon le rapport de l’International Union for Conservation of Nature (UICN), daté de juillet 2018, démontre que la roussette noire est désormais en danger suite à une campagne d’abattage. 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Projet-d-accord-de-peche-dans-les-eaux-mauriciennes-La-Reunion-se-dit-concernee_a1288.html


https://www.zinfos-moris.com/Accord-de-peche-Japon-Maurice-Vishnu-Lutchmeenaraidoo-repond-aux-critiques_a1402.html

https://www.zinfos-moris.com/Abattage-des-chauves-souris-L-IUCN-a-classe-ces-mammiferes-sur-la-liste-rouge_a999.html


Rédigé par E. Moris le Mardi 2 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.