Menu

Société

Des armes de guerre lors du défilé pacifique pour la paix en Palestine


Rédigé par E. Moris le Lundi 24 Mai 2021



A l'initiative du Groupe Refléxion Emmanuel Anquetil dont le porte-parole est Me Rama Valayden, dimanche 16 mai dans les rues de la capitale, une manifestation pacifique en soutien à la cause palestinienne a été organisée.

Si la diplomatie mauricienne ne se prononce pas concernant le conflit entre l’Israël et le Hamas, le Groupe Réflexion Emmanuel Anquetil souhaitait afficher leur soutien comme partout à travers le monde. Plus d'une centaine de personnes se sont mobilisés à Port-Louis, pour faire cesser l’opération militaire israélienne, tout en demandant de “libérer” les territoires palestiniens.

Ce week-end deux défilés ont été organisés, au lendemain d'un cessez-le-feu, encore très précaire, signé entre le Hamas et Israël, ils demandent la fin de la colonisation israélienne dans les territoires occupés, où les affrontements entre l'Etat hébreu et le groupe armé ont fait 250 morts côté palestinien et 12 en Israël.

Samedi, puis dimanche, les Mauriciens ont manifesté cette fois-ci avec l'autorisation des autorités et sous escorte policière. Aucun dérapage à signaler si ce n'est quelques difficultés de circuler.
Mais là encore, il faut toujours des têtes brûlées pour se démarquer. Le défilé organisé par la Mauritius Muslim Awakening (MMA), qui a démarré hier, dimanche à La Citadelle, puis direction Curepipe avant de retourner à Port-Louis, a vu de des centaines de participants brandissant le drapeau de la Palestine, dans une ambiance bon enfant et familiale.

Deux mois à peine après des incitations à la haine raciale, des sabres font librement surface sur la place publique

Parmi quelques individus plus radicaux dans leur démarche, qui n'ont pas hésité à défiler avec des missiles en plastique, un fusil d'assaut et le drapeau islamique (Chahada). Ce 4X4 aurait pu passer inaperçu sauf que, rappelons-le, un rassemblement sous forme de "rallye" à Grand-Bassin organisé le lundi 2 novembre à l'occasion de l'anniversaire du 186e anniversaire de l’arrivée des premiers migrants indiens à Maurice, a fait aussi couler beaucoup d'encre. A croire que le pays a besoin de brandir des armes pour revendiquer une cause ou célébrer un évènement.

 



Lundi 24 Mai 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.