Menu



Société

Après la saisie d'un speed boat, l'ICAC s’intéresse aux biens financiers du trafiquant de drogue Mike Brasse


Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Mai 2019



Mike Brasse avait été arrêté à La Réunion le 11 novembre 2016 et condamné à huit ans de prison par la justice réunionnaise où il purge sa peine. Lors de son arrestation, le skipper avait 42,2 kilos d’héroïne en sa possession estimée à environ Rs 600 millions. 

Depuis 18 mois, l’Independent Commission against Corruption (ICAC) a fait une demande auprès du préfet de La Réunion pour que le Mauricien soit interrogé par ses enquêteurs.

Outre de vouloir connaître les faits entourant l’octroi de son passeport, l’ICAC s’intéresse aux biens financiers du trafiquant, surtout après que la commission a saisi
un speed boat, le 20ºSud, récupéré chez un réparateur de bateau, à La Gaulette, le 7 mai dans le cadre de l’enquête.

Selon les premiers éléments de l’enquête, le speed boat est estimé à Rs 5 millions et aurait un lien avec le réseau de Mike Brasse. 

Rappelons que Mike Brasse devait se rendre à La Réunion pour récupérer son speed-boat l’Ilot Gabriel. Et sans surprise, ce serait ce bateau qui a été utilisé pour transporter de la drogue sur l’axe Madagascar-Réunion- Maurice.  

Par ailleurs, l’enquête sur l’octroi du passeport à Mike Brasse sur intervention de Mario Nobin suit son cours. 

Lire sur le même sujet : Mario Nobin : «Je ne vois pas pourquoi une personne intègre doit céder sa place».   

L'ASP Boodhram enfonce Mario Nobin concernant le passeport de Mike Brasse.

Jeudi 9 Mai 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.