Menu



Société

Airport Holdings Ltd : Ken Arian en mode stagiaire


Rédigé par E. Moris le Mardi 5 Octobre 2021



Avinash Teeluck, ministre des Arts et du Patrimoine culture, Nilen Vencadasmy, président du MTPA et Ken Arian, PDG de Airport Holdings Ltd
Avinash Teeluck, ministre des Arts et du Patrimoine culture, Nilen Vencadasmy, président du MTPA et Ken Arian, PDG de Airport Holdings Ltd
Tel Icare il prend son envol au sein du Sun trust. Propulsé à la tête d’Airports Holdings Ltd ( fusion entre Air Mauritius, Airports of Mauritius Ltd, Airport Terminal Operations Ltd et Mauritius Duty Free Paradise), comme Chief Executive Officer, Ken Arian n'est donc plus Special Senior Advisor au PMO.

Sa mainmise dans les affaires de l'Etat et sa gestion calamiteuse de la communication du Premier ministre ne sont plus un secret. Le Premier ministre lui doit bourdes, maladresses, déficit d'image dans l'opinion publique...Pourtant, l'ancien steward devenu conseiller, est considéré comme le "sousou" du couple Jugnauth.

Ken Arian a raté une nouvelle fois une excellente occasion de se taire

Une telle fusion est-elle crédible et souhaitable entre l'homme de main et à tout faire de Lakwisin qui parle du Premier ministre comme le "Boss", et qui continue de se prendre pour un petit "caïd de la mafia" ?  Ken Arian qu'il le veuille ou non est une sorte de fusion du tandem Rakesh Gooljaury-Nandanee Soornack. Là où Navin Ramgoolam n’a pu donner à Nandanee Soornack, Pravind Jugnauth l’offre à son "blue eyed boy".

Ken Arian : un intrus au coeur du pouvoir

L'ancien steward aime se vanter aux micros de ses radios préférées, de ses anciens "petits boulots" à droite et à gauche, qui ont fait de lui selon ses dires, l'homme qu'il est aujourd'hui. Il en est fier. Concernant son nouveau job sur mesure, il déclare qu'il faut lui donner le temps pour faire ses preuves. Sauf que de l'avis des professionnels, le temps c'est de l'argent et ce genre d'attitude sied plutôt à un petit stagiaire qui peut se permettre d'être maladroit et qu'on excusera du fait d'un salaire dérisoire et non celui d'un PDG !

Connu pour son arrogance, il est très peu apprécié des syndicalistes. Les nombreuses lettres de dénonciation peuvent en témoigner et referont très certainement surface en temps et lieu. Rappelons que ce 'macroniste' de la première heure, après avoir fleurté avec le parti travailliste a atterri au MSM. Il est sortit de l'ombre comme conseiller du Premier Ministre lorsqu'une question parlementaire adressée par Rajesh Bhagwan en novembre 2018, lors du Prime Minister’s Question Time a choqué et interpellé plus d'un. 

Certes les voyages forment la jeunesse, mais comment Ken Arian, simple conseiller à l'époque, dont l'ascension auprès du Premier ministre intrigue, a pu claquer presque Rs 859 534 uniquement en billets d’avions pour un voyage à New York de quatre jours aux frais des contribuables. Sans compter que le Premier ministre a refusé de divulguer ses per diem (argent de poche) et autres allocations !

Tout comme son ami et frère de la même loge maçonnique, Nilen Vencadasmy, qui a signé un contrat de foot avec le club Liverpool de près de Rs 400 millions en plein confinement, Ken Arian, est réputé pour des dépenses extravagantes aux frais des contribuables, même si il a tendance à surjouer l'humilité.

Ken Arian aurait ainsi voyagé au doigt et à l'oeil des contribuables pour un coût total de Rs 1 549 136. Paris : Rs 158 311. Ethiopie : Rs 84 250. Royaume-Uni : Rs 216 916. Autre voyage Chine, France, Pays-Bas : Rs 230 125.

Ironiquement lors d'un entretien "Facettes cachées" accordé à un quotidien et face à une question d'une journaliste le 18 février 2018 : "Qu’auriez-vous souhaité réaliser avant de quitter ce monde ? Ken Arian : Des tas de choses pour mon pays. Mais s’il fallait en nommer une, c’est en finir avec la pauvreté à Maurice." En un an donc, Ken Arian avait dépensé Rs 1,368, 638 en frais de voyage, billets d'avion uniquement. A titre de comparaison, les voyages des trois autres conseillers du Premier Ministre varient entre RS 28,800 et Rs 68,000 pour cette même période. Ce qui fait dire aux mauvaises langues, que le tout nouveau CEO risque de réserver une note salée uniquement sur ses dépenses personnelles. 

Concernant le salaire de Ken Arian, il était de Rs 92 000 en tant que conseiller avec des allocations de Rs 11 500. Cependant, il ne faut pas oublier qu’il siège sur 4 conseils d’administration (et non des moindres). Président de Airports of Mauritius de Airport of Rodrigues Ltd et de Airport Terminal Operations Ltd (ATOL), membre du conseil d'administration du Mauritius Duty Paradise et de Rodrigues Duty Free Paradise, membre au conseil d'administration du CEB Un salaire qui n'a cessé de grimper pour cet ancien steward.

Mardi 5 Octobre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.