Politique

Affaire Tarolah : il n’y a aucune urgence pour la Speaker

Mardi 4 Décembre 2018

C’est la conclusion à laquelle on peut arriver en prenant connaissance des précisions de la Speaker en début de séance ce mardi.

« Je ferai connaître ma position en temps et lieu », a répondu Maya Hanoomanjee au député Reza Uteem. Ce dernier a demandé, dès le début des travaux, qu’il s’attendait à une réponse de la Speaker, après la Priviledge Complaint qu’il a adressée en écrit hier à la présidence de l’Assemblée nationale. C’était au sujet de l’affaire Tarolah. 

Maya Hanoomanjee a répliqué que son bureau a répondu au député à travers un accusé de réception. Et dans celui-ci, la Speaker indique qu’elle va rendre sa décision sur cette affaire en temps voulu.

Une réponse qui n’a pas plu au député Paul Bérenger. Ce dernier a alors indiqué à la Speaker que selon les Standing Orders, elle se devait de rendre une réponse au député Uteem pour dire si elle estime que l’affaire était urgente ou pas. 

Mais Maya Hanoomanjee a été catégorique. Il n’est pas question de débattre de sa décision et de rendre un ruling à ce stade. Il faudra donc attendre pour savoir si l’affaire Tarolah est urgente ou pas.

La démarche de Reza Uteem fait suite à la décision du bureau du Directeur des Poursuites Publiques (DPP) de renvoyer la balle à la Speaker.

Dans un communiqué émis vendredi dernier, le bureau du DPP a affirmé qu'il incombe à la Speaker de statuer si le député Kalyan Tarolah a commis un outrage à l'Assemblée nationale après qu'il a envoyé des photos obscènes via WhatsApp à une habitante de Quatre-Soeurs en pleine séance parlementaire. 

Le bureau du DPP souligne dans le communiqué que le comportement de Kalyan Tarolah constitue un outrage à l’Assemblée nationale. Il cite une section de la National Assembly Act (Privileges, Immunities and Powers) Act qui indique que se comporter de manière irrespectueuse est indigne à l’intérieur de l’hémicycle, pendant que le Parlement est en session constitue un outrage.  

Kalyan Tarolah avait démissionné de son poste de PPS  en 23 octobre 2017 après que  Latchmee Devi Adheen a porté des accusations de harcèlement sexuel contre lui pour envoi de photos et vidéos indécentes. Cela, alors que l’élu du no 10 se trouvait au Parlement qui siégeait. 

Lire également : 

https://www.zinfos-moris.com/Pas-de-poursuites-contre-Kalyan-Tarolah-pour-l-instant_a2907.html


https://www.zinfos-moris.com/Affaire-Tarolah-Reza-Uteem-demande-a-la-Speaker-d-agir_a2954.html
 

Rédigé par E. Moris le Mardi 4 Décembre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.