Menu



Société

Zouberr Joomaye et sa vérité sur un dentiste décédé de la Covid-19


Rédigé par E. Moris le Vendredi 9 Avril 2021



Zouberr Joomaye, "bénévole" du comité santé et conseiller "rémunéré" au Bureau du Premier ministre, propulsé à la tête de la Vaccination Committee mauricien, continue de se mêler les pinceaux dans sa communication concernant les cas de la Covid-19 à Maurice. 

Shaheen Jaulim-Joomaye, l'épouse du conseiller du Premier ministre au coeur d'un conflit d'intérêts

Après la pluie de critiques sur ses prestations quotidiennes en tant que porte-parole de la National Communication Committee, Zouberr a battu en retraite et laissé sa place vacante. Il n'empêche qu'il continue de communiquer par le biais d'autres médias notamment à la radio.

La gestion de la Covid-19 à l'île Maurice : Amateurisme, cacophonie et joyeux bordel

Face à la polémique concernant la décision qui n'a ni queue ni tête du gouvernement d’interdire les opticiens et les dentistes d’ausculter leurs patients, Zouberr Joomaye, dans le rôle du petit lieutenant en chef, a tenté d'éteindre les vives protestations des professionnels de santé. 

Afin d'apporter du poids à la décision prise, il aurait déclaré dans l’émission Enquête en Direct sur Radio One, mardi dernier, qu’un dentiste serait parmi les dix personnes décédées de la Covid-19, l’année dernière. Ce qui a fait bondir les dentistes, notamment, Hari Krishna Naiken, chirurgien-dentiste qui réclame des excuses publiques au Dr Zouberr Joomaye. Effectivement, un dentiste est décédé mais son décès n’était pas dû à la Covid-19, il avait des problèmes de santé. 

Par ailleurs Zouberr Joomaye avec arrogance et en donneur de leçon à la presse, aurait dénoncé qu'aucun hommage n'a été rendu à ce dentiste de la part de la radio...sauf qu'il ne se souvenait même pas du nom de la personne défunte et qui plus est, aucun dentiste n'est décédé lié au covid ! 

Vendredi 9 Avril 2021


1.Posté par kersauson de (p) le 09/04/2021 16:09
"" il aurait déclaré d ""
il A déclaré ..............;

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.