Menu


Société

Wakashio : le sabordage pourrait durer tout le week-end


Rédigé par E. Moris le Samedi 22 Août 2020




Echoué le 25 juillet sur le récif de Point d'esny, au sud-est de l’île Maurice, le Wakashio avait laissé échapper des hydrocarbures, entraînant une catastrophe écologique sans précédent. 

Le vraquier s’est brisé en deux dimanche dernier, après une course contre la montre pour pomper le carburant qu’il contenait encore.

L’immersion de la proue du Wakashio, mesurant près de 200 m de long, se déroule au large de Maurice.

Une opération respectant les recommandations des experts, selon le gouvernement mauricien, qui a  décidé de saborder l’avant du bateau à une quinzaine de kilomètres du récif corallien. L’épave du Wakashio a été tirée par deux remorqueurs et coulée à une profondeur de près de 3 000 mètres. 

Bruneau Laurette réclame l'arrêt des opérations de sabordage du Wakashio

Mais le sabordage du Wakashio, par une équipe d’experts de l’armateur japonais Nagashiki, sera plus long que prévu. La première partie de l’épave doit être remplie d’eau pour pouvoir être coulée de manière contrôlée. A vendredi soir, seulement les compartiments 7, 8 et 9 du navire avaient été remplis. Il reste encore trois autres compartiments à compléter. L’immersion pourrait durer tout le week-end.

Lire également : Au tour de Valayden d'exiger l'arrêt du sabordage du Wakashio


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.