Menu


Société

Violation du secret bancaire : Que risque la MBC après le rappel de la Banque de Maurice sur la Banking Act ?


Rédigé par E. Moris le Mardi 22 Octobre 2019



La station nationale est souvent décriée comme étant la machine de propagande de chaque régime au pouvoir. Elle n'a pas dérogé à la règle sous le régime du clan Jugnauth.

C'est ainsi que sans grande surprise, la MBC a diffusé à une heure de grande écoute, les relevés bancaires de Navin Ramgoolam, leader du Parti travailliste, de feu Ah Fat Lan Hing Choy, ex-trésorier des rouges qui font état des transactions effectuées de 2008 à 2013 sur ces comptes courant, d’épargne et avec des cartes de crédit. 

La Banque de Maurice a émis un communiqué, hier 21 octobre, afin de rappeler les règles de stricte confidentialité entourant les informations bancaires et l’article 64 de la Banking Act.

«Il a été porté à la connaissance de la Banque de Maurice que des informations personnelles concernant des clients de banque ont été publiées dans des journaux et sur des plateformes en ligne».

Violation du secret bancaire des relevés de Navin Ramgoolam, à qui profite le crime ?

Pour rappel, le leader du Parti travailliste a été victime de la violation du secret bancaire durant le weekend. Ces relevés bancaires à la Mauritius Commercial Bank ont été envoyés à tous les rédacteurs en chef sélectionnés par monsieur« Edwar Snowden», pseudo lanceur d'alerte, au bureau du Premier ministre sortant Pravind Jugnauth, au leader de l’opposition Xavier Duval et, à Paul Bérenger.

La Banque de Maurice rappelle que «toute publication, sous quelque forme que ce soit, des renseignements relatifs aux comptes d'un client ou d'une institution financière sans le consentement écrit express du client ou de l'institution financière est une violation de la loi».

La violation de confidentialité et la publication de documents bancaires sont passibles de Rs 500 000 d’amende et peut atteindre dans certains cas Rs 1 000 000. L’infraction peut être assortie d’une peine de prison ne pouvant dépasser trois ans.

La Banque de Maurice demande également que lui soit remis «tous les renseignements et toutes les copies des documents bancaires publiés» et que «toutes les copies diffusées sous forme électronique soient supprimées».

Violation du secret bancaire : Les propriétaires de presse Sunil Gohin et Lee Shim passibles de 3 ans de prison et d'une amende de un million de roupie s


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.