Menu


Politique

Vikash Nuckcheddy persiste et signe : «une poignée de personnes a décidé de ‘fer vilain’ » à Port-Louis


Rédigé par E. Moris le Samedi 9 Janvier 2021



Il faut sauver le ministre Sawmynaden à tout prix. Si ce dernier a la soutien inconditionnel du Premier ministre qui aurait mené sa "propre enquête" pour le blanchir de tout soupçon, il faut aussi compter sur Vikash Nuckcheddy, un ex MMM qui a changé casaque peu avant les dernières élections générales pour rejoindre l’Alliance Lepep.

Pravind Jugnauth a "foul konfians en son ministre Sawmynaden, "victime d'une cabale"

Alors qu'il s'exprimait sur les ondes d'une radio en des termes peu flatteurs à l'égard des manifestants venus en nombre à Port-Louis le jeudi 7 janvier, malgré la présence dissuasive et excessive de la police :

" C bane insignifian ek bane ingrats kine manifesté dans Port Louis, zot gagn pension ek gouvernma " 

Les manifestants, rappelons-le, ont appelé le ministre du Commerce Yogida Sawmynaden à la démission, alors qu'il a comparu une nouvelle fois en cour de Port-Louis pour la Private Prosecution dans l’affaire d’emploi fictif, logée par Shakuntalaz Kistnen, la veuve de l’agent du MSM du No 8.

Ce samedi, après la polémique suscitée par ses propos incendiaires, Vikash Nuckcheddy persiste et signe. Il aurait confié à un quotidien, «Ces gens qui manifestent ont été les premiers à percevoir l’aide de l’Etat. C’est la raison pour laquelle je parle d’ingratitude». Et de rajouter une couche «Seule une poignée de personnes a décidé de ‘fer vilain’. Ces gens sont venus à Port-Louis pour tenter d’influencer le jugement.» 

 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.