Menu



Société

[Vidéo] Le couple Mestre installé à l'île Maurice, épinglé dans une enquête consacré aux escrocs du covid


Rédigé par E. Moris le Jeudi 15 Avril 2021

Le dirigeant d'Orchestra épinglé par le magazine «Complément d’enquête» consacré aux escrocs du covid.



C'est une histoire qui risque de faire grand bruit à l'île Maurice. Le magazine « Complément d’enquête », diffusé sur France 2, le 8 avril 2021 était en partie dédié à l’entreprise montpelliéraine Orchestra. Une entreprise en liquidation judiciaire dont l’Etat français a permis à l’ex-patron Pierre Mestre d’être le nouveau repreneur et d’effacer toutes ses dettes. 

Des petites entreprises aux réseaux internationaux, les journalistes Delphine Lopez et Xavier Deleu ont révélé au grand jour une gigantesque arnaque au chômage partiel.

L’enquête explore les techniques de certains employeurs pour bénéficier indûment des aides de l’Etat français attribuées exceptionnellement pendant la crise liée à la pandémie et ou comment certains chefs d’entreprise indélicats s’inventent des salariés. 

Pierre Mestre, l’ex-patron d’Orchestra, est le fondateur de Orchestra, le leader mondial du prêt-à-porter pour enfants et spécialiste de la puériculture

L'entreprise Orchestra, dont le siège social se trouve près de Montpellier, comptait près de 2 900 salariés dans le monde. En septembre 2019, Orchestra subissant de grosses difficultés financières, le tribunal de commerce de Montpellier place l'entreprise en procédure de sauvegarde. Fin avril 2020, Pierre Mestre demande une conversion de la procédure en redressement judiciaire. 

En mai 2020, le Conseil des ministres décide la création d’une ordonnance covid, qui autorise les patrons en dépôt de bilan à garder les rênes de leur société et à effacer leurs dettes si leurs difficultés sont une conséquence de l'épidémie du covid-19.

Effacement de 650 millions d'Euros de dette

En redressement judiciaire, les juges tranchent en faveur de Pierre Mestre, candidat à la reprise de son groupe avec une nouvelle société, baptisée NewOrch. C’est donc grâce à cette ordonnance covid, que l’ex-patron a récupéré son entreprise, en effaçant la dette évaluée par les syndicats à 650 millions d’euros.

Il est largement évoqué dans l'enquête, les largesses du Tribunal de Commerce de Montpellier qui a effacé la dette de 650 M d'euros d'Orchestra dans des conditions légales mais contestables. Mais ce qui est incroyable à la vision de ce reportage, c'est qu'après avoir bénéficié des largesses du tribunal, Pierre Mestre ne respecte pas les conditions du jugement.

En France et à l’étranger, les salariés se battent pour préserver l’emploi au maximum

Selon l'enquête, Pierre Mestre aurait délibérément suspendu le règlement des factures et repoussé le paiement des fournisseurs jusqu’au placement en procédure judiciaire. De nombreux fournisseurs et créanciers ne seront jamais payés. 

Villa pied dans l'eau à Casitas, Pereybère, achetée Rs 240 millions à la famille Dalais

Les Mestre ont vécu en Belgique, à Hong Kong, en Suisse, ils sont aussi propriétaires d'une villa pied dans l'eau à Casitas, Pereybère, achetée Rs 240 millions à la famille Dalais. Ayant obtenu la nationalité mauricienne, Pierre Mestre et sa fille Aurélie (propriétaire d'une villa à Petit Raffray), l’aînée des quatre enfants, dirige l’un des six bureaux d’achat, sur l’île.

La famille Mestre était en affaires avec la filiale Orchestra à l'île Maurice, géré par un certain Rakesh Gooljaury et le milliardaire malgache Roupesh Hematlal, qui a fait la Une de la presse locale durant le confinement l'année dernière, accusé de «breach of Quarantine Act».

Depuis, Roupesh Hematlal, PDG de HV Group, distributeur officiel de Samsung à Maurice et dans l'océan indien, a obtenu la nationalité mauricienne et racheté les parts à Rakesh Gooljaury. Rappelons que la cellule mauricienne de la société française Orchestra est située au Beau Plan Business Park.

Lire Paul Lismore : When the duty of the press to inform us loses out to mercenary considerations...
 

Orchestra Premaman : Enquête sur les escrocs du Covid/ France 2 « Complément d’enquête »


Jeudi 15 Avril 2021


1.Posté par Caro le 17/04/2021 10:31
Ah en voilà qui n ont pas froid aux yeuxxet qui ne s'étaient pas trompé de pays pour realiser leurs magouilles. En effet , quel pays peut il fermer les yeux , sinon maurice sur ces pourris en cols blancs?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.