Menu

Société

[Vidéo] Le coup de gueule de Charu Bissoondoyal Deelchand : « Remplaçons nos dirigeants par ceux de l’Inde »


Rédigé par E. Moris le Mardi 12 Avril 2022



C’est collector ! Cette veuve, visiblement âgée de plus de 70 ans, a poussé un coup de gueule dans une bande sonore diffusée sur Facebook. Dans un style propre à elle, c’est-à-dire direct et tranchante, Charu Beesoondoyal Deelchand a dit de nombreuses vérités.

Elle explique qu’elle aime cultiver des plantes et des légumes, qu’elle donne gratuitement à ses voisins. Non, elle ne les vend pas. Elle partage ses gros pois, ses soyas et même ses graines de lin. Charu cultive aussi des épices et des tisanes. La raison de son coup de gueule, c’est qu’elle venait de visionner une vidéo sur la culture de légumes en Inde. Ce qui lui fait dire ceci : « Si (à Maurice), nous avions planté également, on ne se serait pas retrouvé avec une livre de lalo et de carotte à Rs 200 ! » Non, dit Charu avec raison, on aurait eu ces légumes en grandes quantités. Mieux, on aurait même pu en exporter ! 

Le documentaire sur le Pr Basdeo Bissoondoyal fait polémique

Le problème, analyse-t-elle, c’est que nos dirigeants « sont gourmands et malhonnêtes ». Au lieu d’opter pour le Metro Express, le stade de foot (Côte d’Or) et les gros bâtiments, soit des projets qui ne rapporteront rien, selon elle, il aurait été préférable de développer la terre. C’est-à-dire d’y planter du dholl, du gros pois, du riz et des lentilles. Voilà ce que dit Charu !

Et de rappeler, avec un brin de philosophie, qu’aucun grand personnage de l’histoire n’a emmené ses possessions dans la tombe. Comme dirait l’autre, au ciel, on y va nu. Même les vêtements sont bouffés par les vers. « C’est cela le secret de dieu », souligne Charu. 

Et la veuve d’asséner une autre vérité : « Ils font des prières partout et après ils volent (l’argent public) ! »

Elle soutient qu’il y a beaucoup de terrain à Maurice. D’où sa sortie contre le ministre de l’Agro-industrie, dont elle ne connaît même pas le nom. « Vous êtes le plus grand malhonnête… Vous ne savez pas que la nourriture est la chose la plus importante… »

Elle explique qu’à Maurice, on parle beaucoup de l’Inde…comme si les autres pays n’existent pas. Alors, dit Charu : « Prenons les chefs hindous de l’Inde et faisons-les venir à Maurice… Ainsi, on ne manquerait de rien ! »

Charu affirme qu’elle est triste que les Mauriciens soient aussi bêtes et aussi dociles que des moutons. « Ils ne sortent pas dans la rue pour protester… même pas après toutes ces augmentations de prix », déplore-t-elle. Charu dit comprendre que les Mauriciens ne veulent plus travailler la terre. « Ils ont trop étudié », ironise-t-elle. Mais dans ce cas, implore-t-elle, « faites venir les hindous de l’Inde que l’on protège aurait… alors que là-bas, beaucoup font la manche ». De ce fait, dit-elle, « au lieu d’ouvrir le troisième œil (concept philosophico-religieux où l’on devient plus conscient et intelligent), l’on est en train de perdre nos deux yeux ». D’où sa conclusion : « Je plains les ministres. Ils sont tous nuls » !

 

Crédit vidéo : Julien Rambert


Mardi 12 Avril 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 12/04/2022 07:59
Madame, l'Inde dirige déjà Maurice à travers sa marionnette Jugnauth.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.