Menu

Société

Scandale pharmaceutique: Deepak Bonomally jure qu’il n’a rien fait de mal


Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Novembre 2020



Avant et après son arrestation, Deepak Bonomally, directeur de Bo Digital, a été longuement interrogé au siège de la Commission anticorruption. Il a assuré qu’il n’a rien de fait de mal.

Les plus taquins soutiennent qu’il aurait dit, lui-aussi : « Où est-ce que j’ai fauté ? » S’il n’est pas confirmé qu’il a dit cette phrase, il est certain en tout cas qu’il a affirmé qu’il n’y a « pas de blanchiment d’argent ».

Pour Me Richard Rault, l'enquête de l'Icac s'arrêtera aux Mungroo, Bonomally...

Rappelons que les enquêteurs lui reprochent d’avoir une trentaine de millions de roupies sur son compte. Un montant provenant d’un délit, selon l’Icac. Mais Deepak Bonomally, accompagné de son avocat, a expliqué étape par étape la procédure d’urgence et les prix que sa compagnie a réclamés pour les produits achetés durant le confinement. Rappelons que Deepak Bonomally est en liberté sous caution.

Rappelons que l’Icac accuse Bo Digital d’avoir surfacturé les équipements, enfreignant ainsi les règlements du ministère du Commerce. Néanmoins, beaucoup pensent que c’est la société AV Techno-World Co Ltd, de Vinay Appanah, qui est dans le viseur de l’Icac.

Mercredi 4 Novembre 2020

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.