Menu



Société

Pour Me Richard Rault, l’enquête de l’Icac s’arrêtera aux Mungroo, Bonomally…


Rédigé par E. Moris le Vendredi 30 Octobre 2020



Enfin un peu de logique ! Me Richard Rault, sur les réseaux sociaux, estime que l’enquête de l’Icac sur les contrats d’approvisionnement des médicaments et équipements médicaux pourrait s’arrêter aux personnes déjà arrêtés et inculpées provisoirement devant les tribunaux. Soit Bissnon Mungroo, Hari Reddi et (bientôt) Deepak Bonomally.

L’avocat dit se baser sur le fait que c’est une accusation provisoire de blanchiment qui a été logée contre elles et non corruption. De ce fait, précise-t-il, l’Icac n’a pas besoin d’enquêter sur d’éventuels actes de corruption.

D’ailleurs, il laisse entendre qu’il n’y aura pas d’autres arrestations et que dès que la provenance de l’argent aura été prouvée, même l’accusation de blanchiment sera abandonnée. Pour lui, tout laisse croire que c’est fait pour que les suspects ferment leurs bouches et protègent ceux qui, au sein du gouvernement, seraient impliqués.

De plus, selon l’avocat, l’enquête ne va pas expliquer pourquoi les équipements et médicaments ont été achetés en utilisant la procédure d’urgence. « Encore une fois, on nous prend pour des cons… Ce scandale de vol à main armée doit prendre fin. L’enquête est mort comme le dodo », a-t-il déclaré, pince-sans-rire.

Vendredi 30 Octobre 2020


1.Posté par Karo le 31/10/2020 10:32
Mais quel pays de cons

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.