Politique

Pravind Jugnauth en roue libre, continue de porter de graves allégations

Jeudi 15 Novembre 2018

Après le journal en ligne de propagande pro MSM et la MBC dans les actualités du soir, c'est au tour de Pravind Jugnauth de propager des "fake news".


Après avoir démanteler la BAI de Dawood Rawat sous fond de vengeance politique, Pravind Jugnauth continue sa campagne "délibérée" de mauvaise foi ou joue à l'amnésique.

De fausses et graves accusations ont été faites à l'encontre de l'ex chairman de la BAI, Dawood Rawat, jetant ainsi le doute et la suspicion dans l'opinion publique concernant un contrat alloué pour la rénovation du Parlement. 

Lors d’une célébration de Divali le mercredi 14 novembre, organisée par Mauritius Arya Ravived Pracharini Sabha à Belle Vue Maurel, Pravind Jugnauth après avoir taclé le député travailliste : « Mo dir Shakeel Mohamed aret fer cholo », est en roue libre et continue de faire de graves allégations. Tout comme lorsqu'il avait accusé un ex ministre des Sports (travailliste) de profanation d'un kalimaye sà Triolet. 

« Sous le gouvernement travailliste, Rs 350 M finn debourse avek Ireko pou renov parlman »

Le Premier ministre a évoqué les travaux de rénovation de l'hôtel du gouvernement effectués sous l'ancien régime et dont le contrat de Rs 350 millions avait été alloué à Ireko. Sauf que ces travaux ne concernaient pas l'Assemblée nationale comme l'a souligné la Rédaction de Zinfos Moris dans sa publication de mercredi.

Ministre des Finances à l'époque, Pravind Jugnauth avait justifié l'allocation du contrat à Ireko lors d'une question parlementaire de Paul Bérenger le 17 août 2010 car "seule cette compagnie a avoir respecté les critères exigés par le gouvernement, contrairement aux deux autres offres reçues de Tianli Construction Company et de Mamode Ally Brothers". Source : Hansard.

On ne le dira jamais assez, Pravind Jugnauth est entouré de très mauvais communicants et conseillers, payés grassement par les contribuables. Les dérapages successifs sont signe de fatigue ou le sentiment de ne plus rien contrôler. On comprend mieux pourquoi le gouvernement mauricien tente de museler les internautes avec la loi "Jugnauth-Gobin" à moins d'un an d'une échéance électorale ! 

Lire également :

https://www.zinfos-moris.com/Pravind-Jugnauth-lance-aret-faire-cholo-a-Shakeel-Mohamed_a2571.html

https://www.zinfos-moris.com/Quand-Inside-News-met-les-pieds-dans-le-plat_a2557.html



https://www.zinfos-moris.com/Piti-so-Papa-Le-discours-de-Jugnauth-Junior-a-Riviere-du-Rempart_a2189.html  

https://www.zinfos-moris.com/Diaporama-Triolet-Nouveau-acte-de-vandalisme-dans-un-lieu-de-culte_a2039.html
 

https://www.zinfos-moris.com/Profanation-d-un-kalimaye-Devanand-Rittoo-portera-plainte-contre-Pravind-Jugnauth-pour-diffamation-criminelle_a2206.html
 

 

Rédigé par E. Moris le Jeudi 15 Novembre 2018


1.Posté par maurice de lisle le 15/11/2018 15:44
c est le PM d une Republilk Laique ??
ou le representant d'un certain culte et d'une certaine majorité ecrasante ?
divali est fini depuis lontan, comme la toussaint des cathos .
RESPECT de la constitution mr Pinocchio et mr Maneken-Piss

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.