Menu


Politique

Pradeep Roopun s'offre un voyage spirituel en Inde et se fait "arrêter" pour excédent de bagages


Rédigé par E. Moris le Vendredi 28 Février 2020



Le pays traverse une crise sans précédent face à la menace du Coronavirus, le Premier ministre a même fait appel à tous les partis politiques pour rester solidaire dans l'intérêt du pays en cette période difficile pour l'économie du pays.

Où est le président de la République ? Pradeep Roopun, s'est offert un voyage spirituel en Inde et en famille !

A peine nominé, on le pensait en visite officielle...Mais avouez que le moment tombe mal, entre les fêtes de fin d'année et les jours fériés, voila que Roopun n'a rien trouvé de mieux que d'aller prier loin du pays en se recueillant dans les temples du Bihar et ailleurs, accueillis pompeusement par de hauts dignitaires indiens de par son statut de président. C'est donc Eddy Boissezon qui assure l’intérim à la tête de l’État.

La promesse de Kobita Jugnauth 

Pour anecdote le président de la République, s'est fait remarqué, en partance pour New-Delhi, de voyager avec un excédent de bagage à l’aéroport international Lal Bahadur Shashtri, à Varanasi, dans l’État d’Uttar Pradesh.  

La presse indienne rapporte qu'il lui a été demandé de payer les frais d'excédent de bagage avant de pouvoir prendre l’avion au terme des procédures établies. C'est seulement à la suite de quelques interventions en haut lieu que l'excédent de bagages a été envoyé sans frais. Le président mauricien a ensuite embarqué sur le vol pour New Delhi.

A toute fin utile, rappelons que le président touche une rémunération de près de Rs 300 000 sans compter les per diem. 
 



1.Posté par KIPKA le 29/02/2020 09:13
Et il ne peut pas payer ses excedents de bagages ??? ce sont des bagages prives de sa famille....rien a voir avec des bagages Officiels......il va lui arriver la meme chose que son predecesseur ! !...il n'a pas de carte Bancaire,le bonhomme..bon, pas de Platinum card............mais une carte la "kwisin "........

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.