Menu



Politique

Politique spirituelle : "soutien moral" des élus pour le pèlerinage Maha Shivaratree


Rédigé par E. Moris le Vendredi 26 Février 2021



Vous cherchez vos élus depuis la fermeture du Parlement ? Il sont toujours en vacances parlementaires depuis la mi-décembre. La rentrée étant prévue fin mars, il faut bien qu'ils s'occupent. Et ce n'est pas le temps qui manque...

Si ils ne sont pas dans l'ombre du couple Jugnauth pour rassurer Pravind et Kobita face à la colère des Mauriciens, ils font comme le Premier ministre, ils se réfugient dans la spiritualité, de peur que les Dieux ne leurs tombent sur la tête.

Kalpana Devi Koonjoo Shah, qui avait pourtant tout pour devenir une ministre appréciée, finit comme toutes les autres, se noie ou patauge dans un fauteuil ministériel sûrement trop grand pour elle. Quand elle ne joue pas aux Pomp-pom girls pour le compte de Kobita Jugnauth, c'est sur les réseaux sociaux que la ministre dévoile son programme et s'affiche avec un joli sourire pour immortaliser ces moments d'intenses contributions au pays. Présente à une invitation des Bhojpuri boys, session de prières, Expovente, session de prières, Indian Folk Music Academy, inauguration de table de billard, session de prières et...session de prières.

A l'occasion de la fête Maha Shivaratree, les élus du gouvernement s'affichent ostensiblement sur le terrain et sur les réseaux sociaux en brassant de l'air, donnant l'impression d'être reconvertis dans l'évènementiel alors qu'un comité spécial et des dizaines d'associations culturelles sont des maîtres dans l'organisation.

L'apothéose est cette publication ce soir sur la page de la ministre de l'Egalité des genres qui affiche son "soutien moral" aux pèlerins. A ses côtés le Part time Attorney general, planteurs de choux et de patates, Basoodeo Seetaram, poissonnier de Lakwisin... A se demander sans faire preuve de démagogie, si la place de la ministre tout comme son collègue, n'est plutôt pas auprès des victimes de cas de maltraitances, de viol, d'attouchements et prostitutions ou trafic sur mineurs qui se multiplient sur l'île. La ministre semble oublier sa mission première : protéger les victimes et pallier au plus vite à un système défaillant. 



1.Posté par Karo le 27/02/2021 08:49
Mon DIEU quelle misere ces vassals à la solde du maitre

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.