Menu


Politique

PTr… l’expulsion n’est pas digérée


Rédigé par E. Moris le Vendredi 31 Janvier 2020



Dans la presse hier, Yatin Varma, expulsé tout comme quatre autres membres du PTr, s’en est donné à cœur joie.

Les expulsés du Ptr donnent de la voix   

Il a indiqué qu’il ne sert à rien de faire partie d’une formation dans laquelle la critique n’est plus tolérée. Et de jeter un gros pavé dans la mare : « Arvin Boolell devrait être le nouveau leader du Parti travailliste ! » .

On pouvait s’y attendre. Mais les propos de Shakeel Mohamed sont encore plus intéressants. Il explique qu’il n’était pas présent à la réunion de l’exécutif au cours de laquelle la décision d’expulser les cinq membres a été prise.

Mais il soutient que cet item n’était pas à l’agenda – « sinon, j’aurais fait un effort pour être présent » - mais qu’il aurait souhaité une toute autre issue.

Le no 2 du PTr au Parlement n’est pas présent lors de nouvelles fonctions sont assignées aux élus qui siègent pour  la première fois. C’est déjà parlant ! 


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.