Menu



Société

[Opinion] Sawmynaden, le député en "congé politique" refait parler de lui au pire moment


Rédigé par E. Moris le Vendredi 15 Octobre 2021



Celui qui a pris un "congé politique" en démissionnant comme ministre du Commerce mais s'accroche à son fauteuil de député, continue d'alimenter l'actualité. 

La convocation de Me Rama Valayden au CCID cette semaine fait suite à une plainte obscure de Yogida Sawmyanden pour diffamation ou « propos blasphématoires », selon le terme utilisé par Me Jacques Panglose. Drôle de timing alors que des prières et des dépôt de gerbes par les Avengers sont en cours dans le cadre de l'hommage à l'ex agent du MSM, Soopramanien Kistnen.

Qu'elle était le but de cette plainte si ce n'est de contrarier les activités organisées sous l'égide de Rama Valayden. A moins peut-être que Yogida Sawmynaden, dont la spiritualité est connue de tous, est contrarié de ne pas avoir reçu une invitation pour des sessions de prières...

« Ne touchez pas votre salaire de député ! » C'était un des conseils de Rama Valayden à l’ancien ministre du Commerce de Maurice, Yogida Sawmynaden qui est officiellement en congé politique depuis le 10 février dernier, car il souhaite utiliser de son temps pour préparer sa défense face aux nombreuses fausses accusations et allégations selon lui à son encontre. Dans son malheur, il n'est partit pas les mains vides puisque Yogida Sawmynaden touche plus de Rs 150,000 par mois comme député, contre plus de Rs 350,000 par mois lorsqu’il était ministre. 

Sachant que nos élus sont les seuls au monde à être toujours en vacances en pleine récession économique, Yogida Sawmynaden continue également rappelons-le, de bénéficier de certains privilèges sans travailler "plus de 24 heures" en tant que ministre. L'homme a beau clamer à qui l'entendre qu'il " step down to come back stronger ", personne n'est dupe. C'est ce qui s'apparente à un emploi fictif ! Toucher l'argent de la sueur des contribuables sans rien faire.

Rappelons que c'est un contrat de nettoyage de la State Trading Corporation (STC) qui tombe sous la tutelle du ministère du Commerce de Yogida Sawmynaden qui a fait surface dans l’affaire Kistnen. L’agent du MSM aurait participé à un appel d'offres avec la promesse de toucher de l'argent, jusqu'à qu'il se rend compte d'avoir été berné et de vouloir tout dénoncer. En retour, Soopramanien Kistnen a trouvé la mort, son corps retrouvé mort partiellement calciné, le 18 octobre 2020 dans un champ de cannes à Telfair, Moka. Depuis, c'est une véritable boîte de Pandore. Les révélations en cour démontrent les failles du système et la corruption qui sévit dans chaque organisme d'Etat.

Alors que l'enquête judiciaire sur la mort d'un agent du MSM démontre qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, l'étau se resserre inéluctablement sur le ministre du Commerce Yogida Sawmynaden. Les explications du ministre Sawmynaden sur le recrutement fictif de Simla Kistnen comme Constituency Clerk sont toujours attendues. Cela, sans que la principale concernée ne soit au courant. Mais le plus grave, c’est que Simla Kistnen aurait dû toucher, comme Constituency Clerk, un salaire de Rs 15 000. Somme qui allait dans les poches du ministre. Sur ce plan, c’est davantage qu’une faute politique. C’est un délit.

Vendredi 15 Octobre 2021


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 16/10/2021 09:03
Il n'est pas encore en prison celui-là?
Mais que fait la justice mauricienne?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.