Société

Nando Bodha souhaite la participation de l’Université de Maurice concernant une étude sur l’insécurité routière

Jeudi 14 Mars 2019

Si vous pensiez avoir tout vu et tout entendu...Voila une nouvelle des plus étonnantes.


Le nombre de morts sur les routes mauriciennes sont alarmants depuis le début de l’année 2019, 37 décès à ce jour.

Comme un aveu d'échec ou une mauvaise blague, à la stupéfaction de tous, le lundi du 11 mars 2019 aux célébrations marquant le 51e anniversaire de l'Indépendance du côté du campus de Réduit, le ministre des Infrastructures publiques et du Transport, Nando Bodha, a demandé à l'Université de Maurice de mener une étude approfondie sur les accidents de la route dans le pays et a sollicité l'aide des universitaires sur le sujet de l’insécurité routière à Maurice.

C'est un silence des plus embarrassants et assez éloquent auquel il a du faire face après son plaidoyer dans un mélange de français et d'anglais. Les langues se sont déliées par la suite. Sous couvert d'anonymat, les étudiants estiment ne pas être en mesure de vouloir porter une telle responsabilité et encore moins avoir les outils adaptés pour évaluer une étude "approfondie" et à grande échelle sur le plan national.

Chacun y est allé de sa pensée concernant cette proposition qui apparaît grotesque voir déplacée. Les étudiants ne sont pas prêts à abattre un travail "gratuit" alors que certains dirigeant sont grassement payés pour faire le job. Qui plus est, selon certains jeunes assez lucides sur la situation, enlever des speed caméras et mettre comme priorité des milliers de caméras de surveillance pour contrôler et surveiller les gens, c'est un choix que le gouvernement doit assumer. 

Pour rappel, Daniel Raymond, "l'expert français" et conseiller du gouvernement en matière de sécurité routière, engagé depuis le 23 septembre 2015, touche un salaire mensuel de 3 000 euros ainsi qu’une allocation de 1 000 euros pour ses déplacements. Au total, il perçoit environ Rs 160 000.   

Allégations de corruption contre un ancien fonctionnaire de la Préfecture de la Réunion

Contrat de moto-écoles à Maurice, un ancien fonctionnaire de la Préfecture de La Réunion ciblé dans un scandale

Rédigé par E. Moris le Jeudi 14 Mars 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.