Menu

Société

La bande sonore du comité régional de Quartier-Militaire, du 10 décembre 2020 toujours pas dévoilée


Rédigé par E. Moris le Lundi 30 Août 2021



La bande sonore du comité régional de Quartier-Militaire, du 10 décembre 2020 toujours pas dévoilée
Samedi à l’issue de la réunion du bureau politique du MSM, lors d'un jeu de "questions/réponses" organisé avec les médias proches du pouvoir, fermant la porte à la radio Top Fm, jugée trop indépendante, Pravind Jugnauth invité à commenter le fait qu’il aurait dit qu’il avait mené « sa propre enquête » et était arrivé à la conclusion que Yogida Sawmynaden était innocent, le Premier ministre a déclaré qu’il n’avait jamais tenu de tels propos.

« Quand ai-je dit cela ? Il faut cesser de dire ou de répercuter des faussetés », a-t-il déclaré, avant de souligner qu’il y a une enquête judiciaire en cours et qu’il préfère ne pas faire de commentaires. Même si, a-t-il souligné, il a son opinion sur ce qui se passe. « Je m’exprimerai après sur le sujet », a-t-il déclaré. 

Rappelons que lors de la réunion du comité régional de Quartier-Militaire, le 10 décembre 2020, Pravind Jugnauth était sorti de son silence. Alors que l'enquête judiciaire sur la mort de Kisten, un agent du MSM démontrait qu'il y aurait une tentative délibérée de camoufler un meurtre en suicide, Pravind Jugnauth avait affirmé avoir mené sa propre enquête dans cette affaire où le nom de son ministre est mentionné, selon le journal Le Mauricien.

Le Premier ministre avait réitéré sa confiance qui, selon lui, « est victime d’une cabale montée par certaines personnes ». Si le chef du gouvernement ne conteste pas la participation de l’agent MSM Soopramanien Kistnen sur le terrain et notamment lors de la dernière campagne électorale, il s'était dit attristé par sa mort le 16 octobre dernier, rappelons-le dans des circonstances troublantes. 

Depuis, c'est le branle-bas de combat pour récupérer la bande sonore de cette réunion à Quartier-Militaire. Sollicité, selon nos sources, le journaliste qui aurait en sa possession cette précieuse bande sonore a pour l'heure, refusé de diffuser ou de partager l'information sous des prétextes fallacieux. Cet ancien attaché de presse d'un ministre couve précieusement cette bande sonore explosive tout comme sa rédaction. Ils ne sont pas les seuls ! Et donne ainsi l'occasion au Premier ministre de narguer toute la profession journalistique avec arrogance en réfutant avoir fait une enquête dans l'affaire Kistnen.

Lundi 30 Août 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.