Menu

Société

Ken Arian, le "mignon" de Jugnauth fils, démissionne du conseil d’administration du CEB


Rédigé par E. Moris le Jeudi 9 Décembre 2021



Ken Arian, le "mignon" de Jugnauth fils, démissionne du conseil d’administration du CEB
Tout ou presque a été dit sur le mignon de Pravind Jugnauth. Ken Arian, se conduit comme le "ti garson Lakwisin" qui entre et sort dans "Lakaz mama MSM" comme bon lui semble. Beaucoup s'interroge sur l'influence et l'omniprésence de cet intrus au coeur du pouvoir.

Les membres de la majorité gouvernementale n'oseront pas le dire ouvertement, mais des discussions ont eu trait à cette petite clique qui a la main mise sur les affaires de l'état et se positionne déjà comme les prochains califes.

On a tendance à l'oublier, mais propulsé à la tête d’Airports Holdings Ltd, comme Chief Executive Officer, Ken Arian siégeait dans le comité du CEB. Rappelons que suite au scandale de la Centrale de St-Louis, le 13 juin 2020, le comité du CEB avait été révoqué. En effet, selon un rapport de la Banque africaine du développement, des preuves ont été apportées montant que Burmeister & Wain, aurait « récompensé financièrement des membres de l’administration mauricienne et d’autres, à travers l’intermédiaire de tierces personnes, pour obtenir des informations confidentielles relatives à l’appel d’offres ». De ce fait, la firme Burmeister & Wain Scandinavian Contractor a pu, grâce à ces informations, avoir un avantage compétitif sur ses compétiteurs.

Des allégations de pots-de-vin qui ont vu plusieurs membres de l’administration du CEB interpellés à travers une enquête et un ministre poussé à la révocation. C'est sous la présidence de Radhakrishna Chellapermal, Deputy Financial Secretary, que Ken Arian, ancien conseiller au bureau du Premier ministre a récemment démissionné du conseil d’administration du CEB.

Le blue eyed boy de Pravind Jugnauth, dont le salaire était de Rs 92 000 en tant que conseiller, obtenait des allocations de Rs 11 500 dans ce comité. Depuis l'homme, fait grossir son patrimoine et n'oublie jamais de "gâter" ses petits camarades de sa confrérie.

Jeudi 9 Décembre 2021

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.