Menu

Société

Fuite de vidéos intimes dans l'affaire Bissessur : Silence troublant des Pom-pom girls du MSM


Rédigé par E. Moris le Mardi 13 Septembre 2022



Elles sont fortes. Les pseudos défenderesses de la cause féminine du gouvernement démontrent encore une fois qu'heureusement le ridicule ne tue pas. Teena Jutton, Subashnee Luchmun-Roy, Joane Tour, Sandra Mayotte Dorine Chuckory et Kalpana Koonjoo Shah en tête ne trouvent rien à dire concernant les fuites des vidéos intimes dans l'affaire Bissessur, tout comme le vandalisme allégué sur une statuette Hanuman. Les mêmes pourtant prêtent à monter au créneau pour un proverbe en créole !

Les filles maudites et leur indignation à géométrie variable, quand bien même ont très certainement leur opinion, sont obligés de la boucler, puisque leur chef et "zen lider", Pravind Jugnauth, garde lui aussi un silence assourdissant dans cette affaire. Rappelons tout de même que nous avons une ministre de l'Egalité des genres à l'île Maurice en la personne de Kalpana Koonjoo-Shah. Que son rôle n'est pas d'être uniquement l'avocate de Kobita Jugnauth dès qu'elle est critiquée, mais de toutes les femmes mauriciennes. 

Mardi 13 Septembre 2022


1.Posté par Peter le 13/09/2022 20:52
Biensur qu'il faut l'aval et l'autorisation du PM , de prendre la parole ,de donner son avis , ils et elles sont tous museles .....et gare au derapage,danger de mort......

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.