Faits Divers

Cinq policiers interrogés dans le cadre du meurtre de Shabneez

Lundi 16 Septembre 2019

Après leur transfert du poste de police de Bel-Air, cinq policiers ont été interrogés dans le cadre du décès de Shabneez Mohamed, étranglée par son époux le 10 septembre.

La direction des Casernes centrales veut déterminer s’il y a eu négligence de leur part, comme le soutient l’un des enfants de la victime. Il explique qu’il s’est rendu au poste et a dit aux policiers que son papa tabassait sa mère.

Meurtre de Shabneez Mohamud : La police coupable de non-assistance de personne en danger ?

Mais les policiers ont pris beaucoup de temps pour se rendre au domicile où le drame s’est jouait. Les images des caméras installées dans le poste de police aideront à confirmer ou infirmer les allégations portées contre un chef inspecteur, un sergent et trois constables. Quand les policiers sont arrivés sur place, il était déjà trop tard.

Les deux enfants de la victime sont âgés de 10 et 14 ans. Ils soutiennent que leur mère aurait pu être toujours en vie si la police avait réagi plus rapidement. C’est La Criminal Investigation Division de Moka qui enquête.

Rédigé par E. Moris le Lundi 16 Septembre 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.