Menu

Politique

Affaire Kistnen : Ganoo souhaite que le rapport de l'enquête judiciaire soit rendu public


Rédigé par E. Moris le Vendredi 21 Octobre 2022



Nul ne sait s'il faut en rire ou pleurer. Alors que le rapport de l'enquête judiciaire concernant la mort de Soopramanien Kistnen, ancien agent MSM, dans des circonstances troublantes ont été rendu partiellement public, par le groupe Défimédia, le gouvernement continue de fustiger ce "document".

Voulant gagner du temps, cette fois-ci c'est l'authenticité du rapport de la cour de Moka sur la mort de l'ex-agent du MSM, Soopramanien Kistnen qui est remis en cause. Après le Premier ministre, et Gobin en tête, ce vendredi, le ministre Alan Ganoo, porte-parole du gouvernement, a fait aussi fait connaitre sa position sur le sujet.

Accompagné de Hurreeram et un autre "insignifiant" du même acabit, Ganoo souhaite que le DPP rende officiellement public le rapport de la magistrate Vidya Mungroo-Jugurnauth sur l’affaire Kistnen. Selon lui, l'ancien leader de l’opposition, XLD n’aurait jamais dû utiliser ce document au Parlement car il ne contient pas le sceau d’authentification. Xavier-Luc Duval aurait ainsi créé une certaine confusion au sein de la population.

Rappelons que le Premier ministre Pravind Jugnauth ainsi que la majorité gouvernementale continuent d'afficher leur solidarité auprès de l'ancien ministre du Commerce Yogida Sawmynaden. Notons que le Premier ministre à concéder, lors de la séance parlementaire de mardi, que Yogida Sawmynaden n'a pas été interrogé par la police après que la magistrate qui a présidé l'enquête judiciaire ait soumis son rapport le 26 janvier 2022. Parmi les 17 autres personnes interrogées par la MCIT, Yogida Sawmynaden n'y figure pas.

 

Vendredi 21 Octobre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.