Menu

Société

[Zinfos Moris] C’est la guerre des tranchées à la BoM


Rédigé par E. Moris le Mercredi 4 Mai 2022

Dans un mail reçu par notre rédaction, l’auteur affirme que Mardayah Kona Yurukonundu, le premier Deputy Governor, est quelqu’un de « dangereux » … au sens économique du terme.



Mardayah Kona Yurukonundu
Mardayah Kona Yurukonundu
Les clans ! Ce n’est pas ce qui manque au sein de la Banque de Maurice. D’un côté, il y a le clan Yerukonundu, le no 2 de la Banque de Maurice mais aussi chairman de la Financial Services Commission. Et de l’autre, il y a le clan Seegolam… Sadna Gopal, no 3 de la Banque centrale, est la seule, semble-t-il, à ne pas avoir de clan. Du moins, pour l’instant ! Alors que l’institution est critiquée comme jamais elle ne l’a été auparavant, voilà que les sbires des deux hommes forts sortent de l’ombre. 

Dans un mail reçu par notre rédaction, l’auteur affirme que Mardayah Kona Yurukonundu, le premier Deputy Governor, est quelqu’un de « dangereux » … au sens économique du terme. Il ne va pas, à l’instar d’un Jean Raquel Jolicoeur, bombarder le Parlement ou les Casernes centrales. Selon le dénonciateur, c’est la seconde fois que le Dr Renganaden Padayachy passe pour un crétin sur l’histoire des devises étrangères. 

 

Mais notre homme, au lieu de blâmer le ministre des Finances ou le Gouverneur de la Banque de Maurice, blâme le no 2. Il soutient que l’année dernière, le même Padayachy aurait ordonné à Kona de vendre une certaine quantité de dollars à un taux précis sur le marché. Le no 2 de la BoM se serait exécuté, selon le dénonciateur, avec une promptitude incroyable. Surtout qu’au même moment, le ministre des Finances et le Gouverneur de la Banque de Maurice se trouvaient tous deux à Paris… en charmante compagnie.

Pour notre dénonciateur, le fameux Kona ne maîtriserait pas son domaine sur le bout des doigts et serait un peu comme un enfant à qui l’on a confié le bouton nucléaire. La situation dans laquelle se retrouve la Banque de Maurice serait, en grande partie, sa faute. Cela se peut ! Mais qu’en est-il de Harvesh Seegolam ? Tout cela serait un peu trop simple et simpliste.

 

Néanmoins, le fameux Mardayah Kona Yurukonundu a eu un parcours sinueux. Au début des années 2010, il avait été écarté par Rundheersingh Bheenick, alors Gouverneur de la Banque de Maurice. Il avait alors poursuivi (voir illustration) la Banque de Maurice pour discrimination. Apparemment, il est parti selon un accord avant de revenir sous Ramesh Basant Roi grâce à un contrat spécial. Mais là aussi, il n'aurait pas fait long feu à la Banque de Maurice. Il a alors travaillé comme avocat. Selon notre dénonciateur, Kona, qui aurait le soutien d’un ministre du Sud, rêve de remplacer Seegolam comme Gouverneur. 

Ne serait-il pas trop facile de blâmer le no 2 ? Qui commande à bord du radeau de la méduse qu’est devenue la Banque de Maurice ?

Mercredi 4 Mai 2022


1.Posté par Gaius Appuleius Dioclès le 04/05/2022 20:20
C'est quoi cette pause de pilon?

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.