Menu

Société

Yuvan Sungkur, le "zavocat" qui a dupé bien des hommes en robe noire


Rédigé par E. Moris le Mercredi 28 Septembre 2022



Yuvan Sungkur serait-il l'escroc du siècle ? Certes, son petit jeu n'a pas duré très longtemps. Mais il a réussi à duper bien des monde. Sanjeev Teeluckdharry s'est tenu à ses côtés en pensant qu'il était avocat comme lui. D'autres hommes de loi aussi !

Maintenant, reste à savoir si Yuvan Sungkur a plaidé devant le tribunal de Bambous. Si tel est le cas, cet habitant de Highlands, âgé de 43 ans, a dupé bien du monde. Preuve aussi qu'avec un brin de bagout, on peut accomplir des miracles. Car, Yuvan Sungkur n'est pas enregistré auprès de la Mauritius Bar Association. C'est un délit car cela est obligatoire pour pouvoir pratiquer. Mais la police estime qu'il n'a même pas terminé ses études de droit et qu'il n'a jamais prêté serment. Il n'a pas non plus fait de "pupillage".

Yuvan Sungkur est un peu comme Frank Abagnale Jr. Il a un culot monstre. Il répond d'une accusation provisoire d'infraction à la Law Practitionners Act, soit de s'être fait passer pour un avocat alors qu'il n'est pas qualifié pour le faire. Il a retrouvé la liberté contre une caution de Rs 20 000 et une reconnaissance de dette de Rs 80 000. Il devra de nouveau se présenter en cour le 7 décembre 2022. Mais en tout cas, il a mis bien du monde dans l'embarras. Car comment expliquer que Sanjeev Teeluckdharry, Akil Bissessur, le client, et les autres n'étaient pas au courant qu'il était davantage "zavocat" qu'avocat.

Mercredi 28 Septembre 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.