Menu


Politique

Vive le bureau du DPP


Rédigé par E. Moris le Samedi 26 Septembre 2020



Paul Bérenger ne l’a pas dit verbatim ! Mais il l’a clairement laissé entendre en disant, et là nous le citons, que le bureau du DPP « est la seule institution que le gouvernement MSM n’a pas réussi à affaiblir ou à pourrir ».

Le DPP et ses officiers, a-t-il souligné, ont encore toute leur crédibilité. Le leader du MMM évoquait alors la décision du DPP de demander à la police de rouvrir l’enquête sur l’affaire Brasse-Nobin. Pour Paul Bérenger, là où l’Icac et la police ont failli, le bureau du DPP a assumé sa responsabilité en demandant à ce que l’enquête soit rouverte sur l’octroi d’un passeport temporaire à Mike Brasse après intervention de Mario Nobin, alors commissaire de police. Et Paul Bérenger d’enfoncer le clou. Il réclame que le contrat de Navin Beekarry comme directeur de l’Icac ne soit pas renouvelé et que c’est quelqu’un du bureau du DPP qui le remplace. Au gouvernement, certains ont failli s’étrangler en entendant cela !


Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.