Menu

Société

Vallée-Pitot décrétée zone rouge : le ministre de la Santé déclare que la situation « n’est pas claire »


Rédigé par E. Moris le Lundi 24 Mai 2021



Lors du point de communication du National Communication Committee on Covid-19 ce lundi 24 mai, le ministre a décrété la région de Vallée-Pitot à Port-Louis zone rouge.

Le Deputy Commissioner of Police (DCP), Krishna Jhugroo, a indiqué pour sa part que six barrages routiers sont en cours d'installation et que les accès seront contrôle de la police.

Seuls, ceux ayant un Work Access Permit (WAP) pourront circuler et les services essentiels pourront opérer.

Une décision surprenante. Le ministre de la Santé a évoqué une zone floue sans donner de plus amples explications ni de chiffres. Si ce n'est qu’un cas positif avait été détecté dans la région de Vallée-Pitot le 12 mai dernier. Il s’agit du « caretaker » travaillant au collège GMD Atchia qui avait été en contact avec le cluster de Bonne-Terre.

Suite à ce cas, les autorités avaient lancé un appel aux habitants de la région pour se faire dépister, mais seulement 57 personnes ont répondu présent le 17 mai, 12 le 20 mai et 28 le dimanche 23 mai. Pour le ministre de la Santé, la situation « n’est pas claire » dans la région.

 

Lundi 24 Mai 2021


1.Posté par Gramoune le 24/05/2021 18:51
Ça fait des mois que "la situation du Covid n'est pas claire" à Maurice.S'il
y a 100, 300, 500 cas à la Réunion, à Madagascar, aux Seychelles... à
Maurice, il n'y a rien, c'est quand même bizarre, car des vols viennent de
l'Inde, où le virus n'est toujours pas maîtrisé. Voire les "engagés" indiens
pour terminer le métro mauricien....

2.Posté par kersauson de (p) le 25/05/2021 11:51
lui meme etant tres lwin d etre cklair !!

3.Posté par kersauson de (p) le 25/05/2021 11:52
ya pas de DENGUES non plus
NI CHICKUNGUYA
Moriss SAIN !!

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.