Menu

Société

Vaccination : En l'absence de contrôle, les policiers sont-ils hors la loi ?


Rédigé par E. Moris le Dimanche 27 Mars 2022



Les policiers avaient jusqu'au 15 janvier dernier pour faire la preuve de leur vaccination contre la COVID-19, sans quoi aucun membre du service de police ne sera autorisé à entrer dans les bâtiments tant qu'il ne se sera pas conformé à cette politique de vaccination et de divulgation obligatoire du statut vaccinal complet.

Par ailleurs, selon une circulaire du commissaire de police par intérim, Anil Kumar Dip, l’accès aux Casernes centrales et aux postes seront interdits aux policiers qui n’auraient pas reçu leur booster dose anti-Covid. 

Mais qu'en est-il sur le terrain ? Selon des sources bien informées au sein de la force policière, il y aurait une volonté de fermer les yeux dans certains cas. En effet, les cartes de vaccination des agents de police/sergent/caporal ne sont pas vérifiées par leurs supérieurs pour s'assurer qu'ils sont complètement vaccinés. Au travail, le carnet de vaccination et le statut vaccinal n'est pas vérifié. C'est sur la base de la bonne foi de tout un chacun verbalement et cela sans produire aucun document. 

Ce qui amène à cette simple question. Comment un policier qui n'est pas complètement vacciné peut-il accéder à son lieu de travail et faire respecter les lois de quarantaine act alors qu'il commet lui-même une infraction ?

Dimanche 27 Mars 2022

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.