Menu


Economie

Utilisation de Rs 18 milliards de la (BoM) pour éponger la dette publique : Aucune polémique estime Padayachy


Rédigé par E. Moris le Jeudi 23 Janvier 2020



Renganaden Padayachy, le ministre des Finances, homme de l'ombre de Jugnauth fils, veut emmener les banques internationales à Maurice. C'est ce qu’il a déclaré ce matin à Rivière-du-Rempart où il procédait au lancement d’une nouvelle branche de la MauBank.

Renganaden Padayachy affirme qu’il faut encourager les opérateurs à s’engager dans des activités bancaires et financières à Maurice. Il veut aussi attirer davantage de banques internationales à s’implanter à Maurice. Rien que ça!

Concernant l’utilisation de Rs 18 milliards de la Banque de Maurice (BoM) pour éponger la dette publique, Padayachy estime qu'« Ii n'y a aucune polémique ! C'est une décision indépendante du conseil d'administration de la BoM, qui a été fait selon les règles lorsque le Special Reserve Fund a été utilisé». 

Le journal l'Express a fait mention de ce transfert en faisant référence au bulletin mensuel de la BoM, publié le 20 janvier 2020. 

 




1.Posté par Rattan Chand le 01/03/2020 16:48
A COMMUNIQUE FROM MINISTRY OF FINANCE THAT TRIES TO CON US !!!
The Communique from the Ministry of Finance on public debt tries to hide the truth.
It states that “A sum of Rs billion was transferred by the Central Bank to the Consolidated Fund on 11 December 2019, as per Section 103 of the Constitution.”
This is matter of fact, who does not about that ? Why specify “as per Section 103 of the Constitution.”?
Is Govt trying to show that everything is being done legally while hiding the fact that the Bank of Mauritius Act is being amended to raid the Special Reserves Fund of the Bank?
They want to hide the fact that despite the uproar against this transfer ( one top economist had even commented that we are turning the BOM into a free ATM for Government’s cash needs), Government went ahead without a prior review of the economic capital framework of the Central Bank .
They want to hide the fact that they did not follow India’s example of setting up a panel to study the economic capital framework of the Central Bank and which recommended that the Central Bank should a) set a minimum economic capital reserves requirement and b) forbid distribution of unrealized valuation reserves to Government.

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.