Faits Divers

Un détenu s'évade à la prison de Richelieu

Lundi 8 Octobre 2018

C'est ce lundi 8 octobre que les autorités devaient le conduire en cour de Pamplemousses.

Mais lorsqu'ils se sont rendues à la prison de Richelieu où il était détenu, malgré les recherches, il semblerait que le détenu s'est fait la malle.

Une enquête a été ouverte pour connaître les circonstances dans lesquelles ce détenu à déjouer la vigilance des autorités.

L'évasion de ce détenu remet en question les normes de sécurité qui ont cours au sein des centres de détention. Outre le trafic de drogue et de téléphones portables, les détenus profitent des failles pour faire des sorties nocturnes souvent avec la complicité des gardiens.
Inaugurée en 1953, la Richelieu Open Prison était au départ un centre de réhabilitation. La superficie du centre de réhabilitation est trois fois plus grande que celle de la Prison centrale, avec une capacité d'accueil de 200 détenus, mais le niveau de sécurité n’est pas forcément le même.

L’évasion de Jean Berty Babet de l’Open Prison de Richelieu, en juin 2017 avait délié les langues.

Selon des officiers de la prison Richelieu : " Il n’y a ni de caméras de surveillance, ni maître-chiens susceptibles d’effectuer des rondes la nuit, entre autres. Ni clôture, ni zone tampon, ce qui favoriserait l’évasion ».

Jackie Kamanah, ancien responsable de Richelieu, n'avait pas hésité à critiquer le commissaire des prisons, Vinod Appaddoo. Selon lui, l’absence de clôture adéquate favoriserait des dérives, le manque d’effectifs les dimanches et autres jours fériés est également à déplorer. 

Rappelons, qu'en décembre 2013, six détenus de la prison avaient également pris la fuite. Les prisonniers, qui s’étaient enfuis durant la soirée, manquaient à l’appel du matin. On avait eu droit à une vision surréaliste de la situation. « Ils ont voulu faire un petit tour avant de regagner leur dortoir » selon les officiers de la prison.
Le responsable de la prison, Vishwanath Bumma, avait nié « toute tentative d’évasion » et avait déclaré en date du 13 janvier 2014, « qu’aucun détenu de la prison de Richelieu ne sort sans la permission d’un officier de service. »

Rédigé par E. Moris le Lundi 8 Octobre 2018

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.