Menu



Société

Tour Koenig : Incendie et fuite de gaz de l'usine textile CMT, les habitants en colère


Rédigé par E. Moris le Mercredi 10 Avril 2019

Un incendie s'est déclaré ce tôt ce mercredi matin à La Tour Koenig dans la cour de l'entrepôt de l'usine CMT (Compagnie mauricienne de textile).



Un incendie a eu lieu vers 2 heures du matin dans un conteneur dans lequel se trouvaient 21,6 tonnes de produits chimiques ((hydroxyde de sodium). 

L'ensemble de l'entrepôt a, par la suite était à la proie des flammes dégageant une épaisse fumée noire accompagnée d'une fuite d'hydroxyde de sodium, ce qui a incommodé des habitants du complexe NHDC de la région qui ont été pris de malaise. 

L'incendie a été maîtrisé par les pompiers mais la décision a été prise par les autorités d'évacuer une cinquantaine de familles à Débarcadère, Pointe-aux-Sables. 

Ils sont une vingtaine d'habitants, dont quatre enfants, âgés entre quatre mois et 11 ans, transportés en toute urgence à l'hôpital. Ils sont de retour chez eux ce soir, sauf une dame asthmatique en observation. 

Une enquête a été initiée par la police et la Fire Investigation Unit. 

C'est sur sa page Facebook que le ministre de l'Intégration sociale et député de la circonscription no 1 (Grande-Rivière-Nord-Ouest/Port-Louis-Ouest), s'est exprimé.

Il a «assure être en contact permanent avec les cadres de l'usine CMT (Compagnie mauricienne de textile) pour qu'ils assument leurs responsabilités afin que toutes les dispositions nécessaires soient prises pour que cet incendie n’incommode plus les habitants de La Tour Koenig».

Alain Wong dit prendre cette affaire «très au sérieux» malgré son «état de santé» et lance un appel au calme et à la responsabilité collective.

Une unité mobile sera installée par le ministère de l’Environnement dans la région dès ce soir, afin de procéder à des tests de l’air.

«J’ai la ferme intention de réclamer une enquête sur cet incendie et je compte aussi m’assurer auprès de la compagnie CMT qu'un tel produit ne soit plus stocké dans ces lieux pour la sécurité des habitants de cette région.»


Mercredi 10 Avril 2019

Nouveau commentaire :

Règles communautaires

Nous rappelons qu’aucun commentaire profane, raciste, sexiste, homophobe, obscène, relatif à l’intolérance religieuse, à la haine ou comportant des propos incendiaires ne sera toléré. Le droit à la liberté d’expression est important, mais il doit être exercé dans les limites légales de la discussion. Tout commentaire qui ne respecte pas ces critères sera supprimé sans préavis.